France

Fillon n'est pas un premier choix... et pas vraiment un second choix

Jean-Marie Pottier, mis à jour le 06.04.2017 à 12 h 03

Les «seconds choix» exprimés par les électeurs encore incertains sont instructifs sur ce que peuvent espérer les candidats d'ici le 23 avril.

François Fillon lors du débat télévisé du 4 avril 2017 | LIONEL BONAVENTURE / AFP.

François Fillon lors du débat télévisé du 4 avril 2017 | LIONEL BONAVENTURE / AFP.

Vous savez que vous irez voter le 23 avril, mais vous n’êtes pas encore sûr de votre choix? Environ 35% des Français sont dans votre cas. Une indécision qui, selon la chercheuse Anne Muxel, constitue le reflet d’une campagne électorale féconde en rebondissements mais aussi d’électeurs devenus «plus mobiles dans leurs choix».

La dernière enquête électorale menée par Ipsos/Sopra-Steria en partenariat avec le Cevipof, la Fondation Jean-Jaurès et Le Monde, la plus riche sur le marché (plus de 14.000 sondés), permet de cartographier ces indécis: pour chaque candidat, on a demandé aux hésitants quel serait leur second choix si jamais ils devaient changer de vote d’ici le 23.

Phénomène déjà constaté depuis plusieurs semaines: le centre et la gauche sont fluides, la droite est plus solide. Alors que 82% des électeurs de Le Pen se disent sûrs de leur choix, et 75% de ceux de Fillon, ce chiffre tombe à 60% ou en-dessous pour Macron, Mélenchon et Hamon. Ce qui devrait normalement donner de l’espoir à la droite... sauf que les transferts de voix possibles sont moins mirobolants qu’on ne le croit.

Si l’on rapporte les reports affichés à la base d'électeurs de chaque candidat, on constate que ce sont les électorats de Macron et Hamon qui «communiquent» le plus (dans un sens ou dans l’autre), suivis de ceux de Mélenchon et Hamon, puis de Macron et Fillon. Et les électorats de Macron et Mélenchon ne sont pas indifférents l'un à l'autre: 27% des électeurs de Mélenchon disent qu'ils voteraient finalement Macron s'ils changeaient d'avis, et 20% des électeurs de Macron voteraient Mélenchon. Un symbole de leur complicité naissante?

Là où cela devient gênant pour le candidat Les Républicains, c'est quand on se rend compte que, s'il est de moins en moins le premier choix de l'électorat, il n'en devient pas pour autant son second choix de prédilection. Le potentiel de voix que Macron peut perdre dans sa direction est aussi grand que celui qu'il peut perdre dans la sienne: 44% des électeurs indécis de Fillon adoptent Macron en deuxième choix, tandis que 20% des indécis de Macron (qui en a plus du double de son adversaire) optent pour l’ancien Premier ministre. Un phénomène qui se constate aussi entre Fillon et Le Pen, qui affichent des proportions d’indécis comparables: 24% des indécis de Fillon se disent prêts à aller vers Le Pen, 18% à faire le chemin inverse.

Si l’on s’essaie, pour chaque candidat, à calculer son plancher (ce qu'il lui reste si seuls les électeurs aujourd'hui certains de leur vote votent pour lui) et son plafond (le niveau où il monte s'il récupère tous les hésitants qui l'ont placé en second choix), voilà à quelles fourchettes on arrive.

Des fourchettes qui montrent bien la quasi-certitude de qualification pour le second tour de Le Pen (dont le plancher est au niveau du plafond de Fillon), le caractère plus rassembleur mais aussi plus fragile de l’électorat de Macron, l'éventail finalement assez étroit de Fillon et le potentiel de montée de Mélenchon. D'où, peut-être, le constat inattendu que faisait cette semaine le chroniqueur politique de Mediapart Hubert Huertas: «Le premier tour a de bonnes chances de se jouer entre trois candidats: Marine Le Pen, Emmanuel Macron, et Jean-Luc Mélenchon…»

Ce texte est paru dans notre newsletter hebdomadaire consacrée à la crise de la démocratie. Pour vous abonner, c'est ici. Pour la lire en entier: 

Jean-Marie Pottier
Jean-Marie Pottier (918 articles)
Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte