France

Bernard Thibault reparti pour un tour à la CGT

Slate.fr, mis à jour le 11.12.2009 à 12 h 26

Bernard Thibault a été réélu secrétaire général de la CGT vendredi 11 décembre à 11 heures dans une ambiance festive lors du 49e congrès de l'organisation syndicale à Nantes pour son quatrième mandat de trois ans.

Un nouveau bureau confédéral, resserré à huit membres contre douze jusqu'alors, a été élu en même temps par le Comité confédéral national. Outre Bernard Thibault, Michel Doneddu et Agnès Naton, déjà membres du bureau confédéral, le comité comprend cinq nouveaux: Michèle Chay (fédération du commerce), Philippe Lattaud (union départementale du Val d'Oise), Agnès Le Bot (Nord), Mohammed Oussedik (verre et céramique) et Nadine Prigent (santé).

«En proposant une "résolution d'actualité" pour les mois à venir, vendredi matin, la direction a indiqué sa volonté de mobiliser la CGT notamment sur la question des retraites, des salaires et de l'emploi» note Le Monde:

Une partie des délégués, qui ont exprimé, pendant les cinq jours du congrès, leur opposition à une direction confédérale jugée trop molle et tournant le dos à la "lutte de classes et de masse", ont dénoncé l'absence de revendication chiffrée, de même que l'imprécision du calendrier.

La veille de l'élection, le patron de la CFDT François Chérèque a renoncé à se rendre au congrès de la CGT. Bernard Thibault l'avait appelé pour lui conseiller de ne pas venir, à cause des «risques de comportements hostiles» de certains militants cégétistes, épisode qui «met en lumière la tendance «dure» de la CGT, qui dénonce le «réformisme» du secrétaire général et lui reproche d'être trop proche de la CFDT» écrit Le Figaro.

Dans son discours de clôture, Bernard Thibault a déclaré: «la CGT n'est pas une organisation qui peut fonctionner avec des écuries ou des tendances qui prétendraient agir dans la CGT en marge des règles de vie commune que se sont données tous les syndicats qui la constituent».

La CGT, doyenne des syndicats français, reste la première centrale syndicale de France avec 654.000 adhérents, dans un pays qui a un des plus faibles taux de syndicalisation d'Europe avec moins de 10% de syndiqués, et seulement 5% dans le secteur privé.  Lors des dernières élections prudhommales, elle s'est maintenue en tête avec 34% des voix, loin devant la CFDT (21,8%) et FO (15,8).

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Bernard Thibault, Wikimedia Commons

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte