Monde

Un Chinois se marie avec un robot qu'il a construit lui-même

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 05.04.2017 à 9 h 56

Repéré sur South China Morning Post, Cnet, The Guardian

La pression sociale pour qu'il trouve une femme devenait insupportable pour lui.

Wedding photography at Temple of Heaven | Daniel Case via Wikimédia CC License by

Wedding photography at Temple of Heaven | Daniel Case via Wikimédia CC License by

Elle s'appelle Yingying, elle ne parle pas beaucoup. Il s'appelle Zheng, il est plutôt réservé. Mais il y a quelques jours, après deux mois de rendez-vous romantiques, le jeune Chinois de 31 ans a franchi le pas et a décidé d'épouser Yingying. Lors de la cérémonie, il portait un costume noir et la jeune femme un foulard rouge sur la tête, conformément à la tradition chinoise. Etaient présents la mère de Zheng et ses amis, mais aucun proche de Yingying et pour cause: derrière cette belle histoire, il faut savoir que la jeune femme est en réalité... un robot construit par Zheng Jiajia il y a plus d'un an et avec qui il a décidé d'officialiser sa relation.

Zheng, explique CNET.com, a travaillé par le passé pour Huawei, entreprise à qui l'on doit notamment des téléphones portables, avant de rejoindre une start-up dans un incubateur de Huangzhou. Le South China Morning Post, qui relaie les informations d'un autre journal chinois, explique que Zheng avait entamé la construction de Yingying à la fin de l'année dernière. Celle-ci étant aujourd'hui capable de «d'identifier des caractères chinois et des images, et même de dire quelques mots simples». Evidemment, avec ses connaissances en IA, Zheng va faire de son mieux pour aider sa «femme» à développer ses capacités, notamment pour marcher, l'aider dans des tâches ménagères et évidemment communiquer au mieux avec elle. Après tout, dans un mariage, même non reconnu par l'Etat, la communication est très importante.

Sur l'internet chinois, certains se sont moqués de ce mariage et d'autres se sont demandés s'il ne s'agissait pas d'une mascarade publicitaire. «Il va vieillir lentement, son visage va avoir des rides et ses cheveux vont devenir blancs, mais est-ce qu'il va la faire vieillir aussi, ou juste la rendre plus jolie?», s'est demandé un utilisateur du réseau social WeChat.

Derrière ce choix en apparence loufoque se cache un fait sociétal dont on parle peu: la pression pour trouver l'amour. «Un de ses amis a raconté au journal que Zheng commençait à être frustré par son incapacité à trouver une petite amie», écrit le SCMP. Et le Guardian note à juste titre que la «Chine a l'un des pires fossés séparant les hommes et les femmes, notamment à cause des avortements sélectifs après l'introduction de la politique largement critiquée de l'enfant unique, qui a contrôlé pendant des décennies combien d'enfants une famille pouvait avoir.» Il y a 113,5 hommes pour 100 femmes en Chine, ce qui signifie que les hommes sont nombreux à ne jamais trouver de femmes.

chinerobotmariageamour
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte