Science & santé

VIDÉO. L'aurora D8 va-t-il révolutionner le monde de l'aviation?

Repéré par Boris Bastide, mis à jour le 02.04.2017 à 12 h 14

Repéré sur Digg

Sur le papier, le nouveau design est en tout cas très prometteur.

Dominée par Airbus et Boeing depuis de nombreuses années, la construction aéronautique fait partie de ces quelques secteurs d'activité qui n'ont pas été «disruptés» par l'arrivée d'un nouvel acteur déterminé à révolutionner le marché. Les coûts de construction sont si importants que la moindre innovation présente un important risque industriel, nous explique la chaîne YouTube Real Engineering dans une vidéo –relayée par le site Digg–, qui retrace l'histoire passée du design des avions avant de si'nterroger sur son futur.

Si en 1903, le tout premier vol –sur une distance de 37 mètres– des frères Wright a été accueilli avec scepticisme et désintérêt de la part des médias, aujourd'hui de très prestigieux acteurs bien sûr s'intéressent à l'aéronautique comme le Massachusetts Institute of Technology et la Nasa qui en collaboration avec Aurora Flight Science tentent d'imaginer l'avion du futur, appelé D8.

«Double Bubble»

Son allure générale est assez proche de celle que l'on connaît aujourd'hui, mais il présente quelques innovations importantes. Surnommé  «double bubble», il s'appuie sur un tronc élargi et plus court devant faciliter l'embarquement des passagers sur plusieurs couloirs et offrir une meilleure aérodynamique. Résultat, les ailes sur le côté comme à l'arrière sont plus courtes, réduisant la résistance à l'air. Le moteur, lui, sera déplacé tout à l'arrière en prenant appui sur l'air aspiré à la surface de l'appareil. Une innovation qui pose encore quelques difficultés aujourd'hui, indique Real Engineering.

Le MIT, la Nasa et Aurora Flight Science n'ont pas fait le pari de la vitesse. Le D8 devrait ainsi être 10% moins rapide que ces concurrents actuels. Pour un vol de d'une durée actuelle de heures, comptez dix-huit minutes de plus. Son principal apport est ailleurs. Ce design innovant doit permettre de voyager avec à peu près moitié moins d'essence que sur les vols traditionnels que l'on connaît actuellement. Une économie substantielle pour les compagnies aériennes et pour la planète. Le D8 pourrait être prêt à voler dès 2027.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte