Tech & internet

Twitter modifie ses réponses et, comme d'habitude, personne n'est content

Temps de lecture : 2 min

Règle numéro un d'un réseau social: chaque nouveauté sera contestée, jusqu'à ce que l'on s'y fasse.

To tweet or not to tweet: How companies are reining in social media | opensource.com via Flickr CC License by

Bonne nouvelle: vous n'avez plus besoin de supprimer des mots, ou faire des fautes gênantes qui vous permettent de faire tenir votre message en moins de 140 caractères pour répondre aux gens sur Twitter. Mauvaise nouvelle: comme d'habitude, ça ne plaît à personne.

Le réseau social a décidé de supprimer les noms d'utilisateur de son décompte dans les réponses aux tweets. Désormais, votre tweet pourra compter 140 caractères, sans prendre en compte les noms des utilisateurs auxquels vous essayez de répondre (ce qui limitait parfois sérieusement une conversation). Petit exemple:

Cette nouveauté –qui avait été mise en place il y a quelques mois auprès de quelques rares utilisateursa été annoncée ce 30 mars dans un post de blog, et déployée immédiatement dans nos timelines. Pour Twitter, l'objectif de cette modification est clair: pousser les utilisateurs à plus communiquer en utilisant son produit.

Mais visiblement, cette nouveauté a l'air de troubler et d'énerver pas mal de monde. Tout d'abord parce qu'elle change les habitudes: on ne voit plus le noms des utilisateurs impliqués dans la conversation en début de tweet et, si l'on y prête pas attention, on peut avoir plus l'impression d'un tweet classique plutôt que d'une réponse au sein d'une conversation. À titre d'exemple:

Ensuite parce qu'on a du mal au départ à comprendre comment effacer certaines personnes d'une conversation (en tout cas, il m'a fallu quelques minutes pour comprendre).

En fait, c'est assez simple. Il suffit de cliquer sur réponse, puis au-dessus de la case où l'on peut écrire son texte, de cliquer sur «en réponse à [noms d'utilisateurs]», comme ci-dessous.

Une nouvelle fenêtre va s'ouvrir indiquant la totalité des utilisateurs dans la conversation et on peut décliquer les personnes que l'on ne souhaite pas intégrer à sa réponse.

Si l'on souhaite ajouter une autre personne à cette conversation, il suffit de l'ajouter dans son tweet, mais les caractères seront cette fois-ci décomptés.

Reste que, comme le souligne la journaliste de Libération Amaelle Guiton, il est impossible de supprimer de la conversation l'émetteur du premier tweet.

Une nouveauté sur Twitter ne serait pas une nouveauté si l'on ne trouvait pas des raisons de se plaindre. #BringBackLesFavs

Grégor Brandy Journaliste

Newsletters

Acheter des articles sur Amazon fait-il de vous une mauvaise personne?

Acheter des articles sur Amazon fait-il de vous une mauvaise personne?

Alors que l’Amazon Prime Day, jour de soldes le plus lucratif de l'année pour la firme, a débuté depuis quelques heures, des milliers de salariées et salariés de l'entreprise sont actuellement en grève.

Les tablettes sont particulièrement nocives pour la nuque des femmes

Les tablettes sont particulièrement nocives pour la nuque des femmes

La posture, et non le temps passé devant l'écran, est le premier facteur de ces troubles musculo-squelettiques d'un genre nouveau.

Vous avez arrêté de jouer à «Pokémon Go» au bout de trois mois? Elles continuent

Vous avez arrêté de jouer à «Pokémon Go» au bout de trois mois? Elles continuent

Deux ans après la sortie du jeu vidéo, deux collaboratrices de Slate.com expliquent pourquoi elles persistent à vouloir tous les attraper.

Newsletters