Monde

Trump peut en faire la promesse, le décret sur le climat ne sauvera pas les emplois miniers

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 29.03.2017 à 11 h 07

Repéré sur Slate.com, Vox.com

Le président Trump a abrogé des mesures environnementales d'Obama, promettant que les mineurs retrouveraient alors du travail. Ce ne sera probablement pas le cas.

Entouré de mineurs, le président Donald Trump signe un décret qui abroge des mesures environnementales, le 28 mars 2017 à Washington. JIM WATSON/AFP.

Entouré de mineurs, le président Donald Trump signe un décret qui abroge des mesures environnementales, le 28 mars 2017 à Washington. JIM WATSON/AFP.

Alors qu'il signait un décret abrogeant le Clean Power Plan (plan pour une énergie propre) de Barack Obama, le président Donald Trump s'est retourné vers les mineurs qui étaient présents pour la photo et leur a dit

«Vous savez ce que c'est? Vous savez ce que ça veut dire? Vous retournez au boulot!»

Pour Trump, l'élimination de mesures imposant aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2 signifie la fin de ce qu'il appelle la «guerre contre le charbon», et donc le retour de l'emploi dans le secteur minier. Mais cette promesse, mainte fois faite pendant la campagne, est trompeuse. 

Automatisation et baisse de la demande de la Chine

Comme l'explique Brad Plumer dans Vox.com, l'emploi minier est en déclin pour de nombreuses raisons qui n'ont rien à voir avec les régulations environnementales: l'automatisation du travail dans les mines, la concurrence du gaz naturel bon marché, et la baisse de la demande d'acier en Chine. L'abrogation du Clean Power Plan ne changera pas grand chose à cela. Les experts sur le sujet pensent que le déclin du secteur du charbon pourrait être légèrement ralenti, mais pas redevenir florissant. 

En effet, une agence gouvernementale a étudié les effets d'une abrogation des mesures environnementales défendues par Obama et trouvé que sans elles, la consommation de charbon serait à un niveau équivalent à celui de 2015, une année où il y avait 63.000 mineurs qui travaillaient dans le pays, contre 50.000 aujourd'hui, une différente modeste. Brad Plumer précise que ce chiffre est probablement optimiste dans la mesure où la robotisation réduira petit à petit ces emplois.

Énergies renouvelables

Dans Slate.com, Daniel Gross rappelle que pour la production d'électricité américaine, le charbon est en perte de vitesse depuis des années, face à la concurrence du gaz naturel. En 2007, les centrales à charbon généraient 48,5% de l'électricité américaine, un taux qui est tombé à 30% en 2016.

«En 2016, pour la première fois, le gaz naturel a représenté une plus grande part de la production d'électricité que le charbon. Aucun ordre exécutif ne changera cet attrait pour le gaz naturel», explique Daniel Gross.

De plus, les énergies renouvelables sont de moins en moins chères aux Etats-Unis et plusieurs grandes entreprises - comme Google, General Motors et Apple - se sont engagées à les favoriser plutôt que les énergies polluantes. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte