Tech & internet

Ne vous en déplaise, l'inventeur du Comic Sans MS est fier de sa création

Temps de lecture : 2 min

Mais faites-en donc bon usage!

DR.
DR.

Vincent Connare (pas de mauvais esprit, ici) est le créateur de la police Comic Sans MS. Il raconte au Guardian l’histoire de cette police de caractère, détestée par certains et adorée par d'autres (vraiment?). Vous savez ceux qui prennent un malin plaisir à vous envoyer des e-mails en Comic Sans.

Typographe de profession, Vincent Connare travaillait à l’époque pour Microsoft. À l'origine, le Comic Sans est né dans le cadre du projet «Microsoft Bob», «conçu pour rendre les ordinateurs plus accessibles aux enfants», fait savoir son créateur. Dans ce logiciel où un chien surmonté d’une bulle de bande dessinée parlait aux enfants, la police Time New Roman ne lui semblait pas approprié. «Un chien ne parle pas en Time New Roman», se disait-il.

Il a alors eu l'idée de s'inspirer des comics comme Watchmen et Dark Knight Returns dont la police de caractère ressemble à une écriture manuscrite. Les règles classiques de la typographie ne s’appliquaient pas, se souvient Vincent Connare. À bas les lignes droites et les lettres qui se répondent. Finalement, «Microsoft Bob» a été lancé sans le Comic Sans MS, faute de temps.

Une question d'usage

Pour autant, le Comic Sans n’est pas mort. Des employés ont commencé à l’utiliser dans leurs e-mails pour des choses légères: des fêtes d’anniversaire, l’organisation d’événement, etc. «Principalement des jeunes femmes dont le travail était de rendre tout fun», se souvient-il. La police finit par être intégrée à Windows 95. Elle est aujourd'hui présente sur tous les logiciels de rédaction. Récemment pour se moquer de Donald Trump, une extension a même été créée pour afficher ses tweets en Comic Sans MS.

Toutefois, la haine autour de la police est loin d’atteindre Tom Stevens, un gestionnaire de logiciel chez Microsoft qui a travaillé sur le projet Microsoft Bob:

«La réaction, le niveau de haine, était juste incroyable –et franchement drôle. Je ne pouvais pas penser que les gens s’énerveraient à ce point sur un sujet aussi anodin qu’une police.»

Vincent Connare, lui, ne regrette rien, au contraire, même s'il constate une certaine incompréhension qu'au sens même de son travail:

«Une police doit faire exactement ce qu'elle est censée faire. C'est pourquoi je suis fier de Comic Sans. C'était pour les utilisateurs débutants en informatique et elle a réussi sur ce marché. Les gens l'utilisent de façon inappropriée: s'ils ne comprennent pas comment une police de caractère fonctionne, elle n'aura aucun pouvoir ni aucune signification pour eux.»

Pour résumer. Rédiger un e-mail, une thèse en Comic Sans MS? Non. Écrire une carte d'anniversaire à son neveu de 6 ans en Comic Sans MS? Lâchez-vous!

Newsletters

Des utilisateurs d’une plateforme de cryptomonnaies veulent que le corps de son créateur soit exhumé car ils ne croient pas à sa mort

Des utilisateurs d’une plateforme de cryptomonnaies veulent que le corps de son créateur soit exhumé car ils ne croient pas à sa mort

Gerald Cotten est mort en décembre 2018. Il avait créé une plateforme avec une cryptomonnaie nommée QuadrigaCX. Mais c’était le seul à connaître le mot de passe pour accéder au portefeuille des clients, où 190 millions de dollars étaient stockés.

Un jeu vidéo de simulation permet d'incarner le Christ

Un jeu vidéo de simulation permet d'incarner le Christ

Créé par un studio polonais, «I am Jesus Christ» est un jeu «réaliste» basé sur le Nouveau Testament, avec «plus de trente miracles» à découvrir.

Dernière stratégie publicitaire en vogue: les mèmes

Dernière stratégie publicitaire en vogue: les mèmes

Une appropriation des blagues des jeunes qui permet aux marques de se donner une image cool, accessible et humaine sur les réseaux sociaux.

Newsletters