Monde

La Chine vient de se trouver 14 nouveaux millions d'habitants

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 27.03.2017 à 17 h 57

Repéré sur Quartz

Et il y en a peut-être des millions d'autres toujours inconnus des services d'état civil.

Human road | Tagosaku via Flickr CC License by

Human road | Tagosaku via Flickr CC License by

Près de deux-tiers des pays dans le monde (160) comptent une population inférieure à 14 millions d'habitants. C'est le cas de la Belgique, de la Grèce, du Portugal, de la Norvège ou du Paraguay. La population de chacun de ces pays est donc moindre que la récente découverte chinoise. La Chine vient d'annoncer qu'elle allait ajouter 14 millions de personnes à sa population actuelle, raconte Quartz.

«Le groupe n'a jamais été officiellement enregistré à l'état civil du pays et n'avait jamais eu de papiers, le hukou, un document fortement lié à l'identité légale de la personne. Cela veut dire qu'ils n'existaient pas officiellement jusqu'à récemment. Ce 24 mars, le ministère chinois de la Sécurité publique, le département en charge des enregistrements de ce système, a annoncé qu'ils avaient aidé les 14 millions de personnes à s'enregistrer.»

Comme l'explique Libération, le hukou, c'est «ce passeport intérieur sans lequel on ne peut accéder à l'école ou aux services de santé».

Si cela semble fou, c'est parce que pendant des années, ces enregistrements dans le système d'état civil et remises de papiers coûtaient cher pour tout deuxième enfant, en raison de la politique de l'enfant unique, rappelle le site américain. Chaque enregistrement supplémentaire était accompagné d'une amende très élevée.

«Cela a amené la Chine, un pays qui a une préférence pour les fils, particulièrement dans les zones rurales où l'agriculture est encore prédominante, à enregistrer les garçons pendant que les filles restaient loin du système. Selon une étude, il y aurait 25 millions de femmes de plus en Chine qu'annoncé dans les chiffres officiels.»

Si ces enregistrements sont aujourd'hui possibles, explique l'agence Chine Nouvelle, c'est parce que, depuis 2012, les citoyens qui n'étaient pas dans le système peuvent s'y faire enregistrer. Ce système très dirigiste, raconte Quartz, servait notamment à réduire l'exode rural, au XXe siècle, jusqu'à ce que la Chine décide de rendre tout ceci plus facile en 2015, et permette à de nombreuses nouvelles personnes de s'enregistrer dans le système –notamment les deuxièmes enfants à condition qu'ils aient un certificat de naissance. L'agence Chine Nouvelle annonce que le pays devrait mettre fin à ce problème d'ici deux à trois ans.

Ces 14 millions de nouvelles personnes représentent presque 1% de la population chinoise, qui s'élevait en 2015 à 1,37 milliard d'habitants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte