Boire & manger

Le burger végétarien «saignant» bientôt près de chez vous?

Temps de lecture : 2 min

Après le pari un peu dingue, la start-up californienne à l'origine du burger végétarien «saignant» prépare son expansion. Bientôt en France?

/
L'«Impossible Burger» / Impossible Foods

Souvenez-vous lorsque, en juillet dernier, nous évoquions la naissance du premier burger végétarien «saignant» aux États-Unis. La start-up californienne Impossible Foods avait alors réussi le pari un peu fou de mettre au point un steak absolument végétarien (huile de coco, arômes naturels...) possédant à la fois le même goût et la même texture «saignante » que, jusque-là, seul un steak de bœuf classique pouvait offrir. Le tout grâce à une molécule toute bête, l’hème, que l’on retrouve habituellement dans l’hémoglobine et qui lui confère sa couleur rouge et son goût métallique.

Presque un an plus tard, donc, la start-up a fait du chemin. Après les dégustations, les événements éphémères pour promouvoir le produit, Impossible Foods s'apprêtent à diffuser son concept à grande échelle grâce à l'ouverture d'une grande usine à Oakland, en Californie, capable de produire près de 500 tonnes de steaks –quatre millions de steaks environ– chaque mois, rapporte The Daily Meal. C'est 250 fois plus que ce qu'elle produit actuellement dans ses deux usines déjà existantes aux États-Unis, à Bay Area et dans le New Jersey.

Le projet a pu éclore grâce à des retours médiatiques très importants et très positifs, mais aussi grâce à l'approbation de chefs reconnus –David Chang, Chris Cosentino...– qui lui a permis de lever de nombreux fonds, à hauteur de 182 millions de dollars (environ 168 millions d'euros). D'ici à la fin de l'année 2017, le burger végétarien «saignant» sera disponible dans près de 1.000 restaurants à travers les États-Unis. Vu l'appétit des Français pour les burgers, l'arrivée d'Impossible Foods en France ne devrait être qu'une formalité.

Slate.fr

Newsletters

Jean-François Revel, académicien, gourmet et arpenteur de restaurants

Jean-François Revel, académicien, gourmet et arpenteur de restaurants

De lui, on retient ses nombreux écrits. L'écrivain et journaliste avait une passion: la gastronomie, surtout avec ses amis. Portrait d'un homme de (bons) goûts.

Convaincre un fou de whisky de passer au rhum: mode d'emploi

Convaincre un fou de whisky de passer au rhum: mode d'emploi

Votre mission si vous l’acceptez: convertir au spiritueux de canne un amateur de single malt. Malgré les cris d’orfraie qu'il ne manquera pas de lancer, rassurez-vous, c'est moins compliqué qu'il n'y paraît.

Les restaurants sont devenus bruyants (et ce n'est pas uniquement la faute des clients)

Les restaurants sont devenus bruyants (et ce n'est pas uniquement la faute des clients)

Le bruit arrive en haut du classement des plaintes de la clientèle.

Newsletters