Monde

Notre fascination pour Mars et les Martiens est un pur produit des «fake news»

Repéré par Xavier Ridel, mis à jour le 24.03.2017 à 12 h 48

Repéré sur Five Thirty Eight

Au début du XXème siècle, le New York Times croyait dur comme fer à leur existence, à cause d'une erreur de traduction.

Capture d'écran Youtube https://www.youtube.com/watch?v=hwCeUYRRoRU

Capture d'écran Youtube https://www.youtube.com/watch?v=hwCeUYRRoRU

La planète Mars tient une place à part pour les hommes. Les mythes ayant trait à l’astre rouge sont légion, et les fantasmes qui l’entourent sont ancrés dans notre inconscient collectif depuis des décennies. Depuis au moins 1877, raconte le site Five Thirty Eight.

Cette année-là, un astronome italien, Giovanni Schiaparelli, observe Mars et déclare avoir vu des «canali» à la surface de la planète. Découverte intéressante. Les médias s’emparent évidemment de l’affaire et publient des articles dessus, affirmant que le scientifique a vu des «canals», en langue anglaise. Sauf que Schiaparelli voulait dire des «channels»; soit des canaux naturels. Le terme «canals» signifie aussi, en anglais, des canaux, mais créés par l’homme.

En 1894, Percival Lowell –astronome amateur et fondateur de l’Observatoire Lowell– lit cette étude et saute sur l’occasion, affirmant que ces canaux sont réels et qu’ils prouvent l’existence de martiens. Il écrit un article sur le sujet en 1895 pour l’Atlantic Monthly. La nouvelle fut reprise plusieurs fois par le New York Times. En 1904, d’abord, puis en 1906 avec le titre «Il y a de la vie sur Mars». Avant d’atteindre une certaine forme d'apogée, en 1911: «Les Martiens ont construits deux immenses canaux en deux ans».

Cru par certains, complètement contredit par d’autres, le journal américain a ensuite continué à reprendre la nouvelle, affirmant même en 1916, à la mort de Lowell:

«La grande controverse des astronautes, dans laquelle il a joué un rôle très important, a commencé en 1907, après qu’il ait dévoilé les observations faites par sa station (…) et qu’il ait prouvé que Mars était habité. Professeur Lowell avait avancé cette théorie dès 1895. Beaucoup d’astronomes américain et européens ont déclaré que ses conclusions étaient irréfutables. D’autres sont sceptiques

Il paraît intéressant de noter que l'intérêt porté pour Mars est cycle, d'après un graphique réalisé sur la base des articles du New York Times qui se fonde sur le nombre de papiers contenant le terme Mars. On y constate qu'à l'instar de la pop culture, cette mode réapparait environ tous les 30-40 ans:

Marsfakenews
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte