Monde

Les pêcheurs siciliens se mettent en grève contre... les dauphins

Repéré par Robin Panfili, mis à jour le 23.03.2017 à 11 h 03

Repéré sur La Repubblica, The Local

Des pêcheurs italiens protestent contre la concurrence des dauphins qui viennent se servir dans leurs filets et pointent un important manque à gagner.

Des dauphins suivent un bateau | MAx Pixel via Max Pixel CC License by

Des dauphins suivent un bateau | MAx Pixel via Max Pixel CC License by

Sur les côtes de la Sicile, dans le sud de l'Italie, la pêche demeure une activité importante pour l'économie locale de l'île. Alors, quand des dauphins de la région viennent se servir directement dans les filets des pêcheurs, ça ne passe pas. Vraiment pas. Pour afficher leur mécontentement, des pêcheurs des îles Éoliennes (notamment celles de Lipari et Salina), situées au nord de la Sicile, ont décidé de se mettre en grève pendant deux jours. Une manière pour eux de sensibiliser le public et les autorités locales au calvaire qu'ils endurent et à l'attitude des dauphins qui détruisent leur filets pour venir se servir dans leurs prises.

Si l'annonce peut prêter à sourire, cette concurrence entre dauphins et pêcheurs dans la région a pourtant de réelles conséquences économiques pour ces derniers, souligne l'édition palermitaine de La Repubblica. Selon le consortium de pêcheurs locaux Co.Ge.Pa, qui réunit plus d'une centaine de bateaux dans les îles Éoliennes, les prises ont chuté de 70% depuis l'arrivée des cétacés.

Là où les pêcheurs –la plupart équipés de petites embarcations– avaient pour habitude de ramener près de onze kilos de calamars par jour en moyenne, ils ne reviennent aujourd'hui qu'avec à peine plus d'un kilo, déplore Giuseppe Spinella, le vice-président du consortium local dans le quotidien italien.

«Pour être franc, nous n'avons rien contre les dauphins, mais c'est eux ou nous, et nous devons trouver une solution. [...] C'est une situation intenable, chaque nuit, nous nous battons en mer pour notre survie», a-t-il déclaré.

Les dauphins malins

Les dauphins, qui ont de plus en plus de mal à trouver des poissons ou des calamars dans la région ont trouvé la combine pour se nourrir sans trop d'efforts. Plutôt que de chercher des proies pendant de longues heures et souvent sans succès, mieux vaut pour eux surveiller les allées et venues des bateaux et les filets de pêche, puis attendre patiemment qu'ils se remplissent, témoignent des pêcheurs dans La Repubblica.

Les pêcheurs, traditionnellement habitués aux aléas de la mer, se disent aujourd'hui effrayés par les dauphins. «On entend le grogement des dauphins et on se met à trembler, dit Vincenzo Giuffre. Il n'y a plus de poissons pour nous. Ils sortent de l'eau et ils ont l'air de se moquer de nous.» 

Pour remédier à tout cela, des dispositifs seront bientôt mis en place. Au mois de mai, des bateaux de pêche seront équipés d'appareils acoustiques permettant d'éloigner les dauphins. Une initiative menée par la Filicudi Wildlife Conservation, une organisation locale de défense de l'environnement. Toutefois, il n'est pas dit que cela fonctionne à 100%. Les biologistes de l'organisation ont d'ores-et-déjà prévenu les pêcheurs locaux: il n'est pas impossible que les dauphins s'habituent à ces bruits.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte