Monde

Attentat à Londres: que s'est-il passé?

Slate.fr, mis à jour le 23.03.2017 à 17 h 50

Au lendemain de l'attaque, le groupe État islamique a revendiqué l'attentat de Londres.

Des policiers et la médecine légale autour de la voiture qui a foncé dans les grilles du Parlement à Londres, le 22 mars 2017 | Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

Des policiers et la médecine légale autour de la voiture qui a foncé dans les grilles du Parlement à Londres, le 22 mars 2017 | Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

Deux incidents sont survenus à Londres, près du Parlement:

  • Une voiture a renversé plusieurs passants sur son passage sur le pont de Westminster avant de s'écraser sur les grilles du palais. 
  • L’attaque à Westminster a coûté la vie à trois personnes et fait une quarantaine de blessés au total. 
  • L'enquête de police a déterminé l'identité de l'auteur de l'attentat: Khalid Masood, 52 ans, britannique originaire du Kent. 
  • L'Etat islamique a revendiqué l'attentat.
  • La police britannique a annoncé, au lendemain de l'attaque, avoir arrêté huit personnes dans le cadre de l'enquête sur l'attaque.

Jeudi 23 mars

17h40: La police britannique vient de révéler l'identité de l'auteur de l'attentat de Londres. Il s'agit de Khalid Masood, 52 ans, né dans le Kent, dans le sud-est de l’Angleterre, rapporte le New York Times. Il était connu sous d'autres noms d'emprunt. 

Khalid Masood résidait depuis peu dans la région des West Midlands, dans le centre de l’Angleterre et «ne faisait l’objet d’aucune enquête en cours», ajoute Le Monde.

13h35: Le groupe djihadiste État islamique a revendiqué l'attentat qui a fait trois morts à Londres par l'intermédiaire de son organe de propagande Amaq.

«L'auteur de l'attaque d'hier devant le parlement britannique à Londres est un soldat de l'Etat islamique, et il a mené cette opération en réponse aux appels à viser les ressortissants des pays de la coalition.»

12h45: L'attaque ne changera rien au calendrier du Brexit, a annoncé la première ministre britannique, Theresa May, au lendemain de l'attaque.

---

Mercredi 22 mars

19h00: La police vient de confirmer la mort de quatre personnes, incluant le policier poignardé et l'assaillant. Elle estime pour l'instant qu'il n'y avait qu'un assaillant et qu'il y a au moins vingt blessés.

18h45: Plusieurs médias, dont Sky News et la BBC, annoncent la mort du policier poignardé.

«Nous avons appris que trois officiers ont été attaqués en dehors du Parlement, explique un journaliste de Sky News. [...] Ces trois officiers souffrent de blessures de gravité différente.»

Un ministre, Tobias Ellwood, a été aperçu en train d'essayer de sauver le policier poignardé.

18h20: Un journaliste de The Independent raconte la scène, à laquelle il a assisté depuis son bureau.

«Je n'avais jamais entendu de cris comme ceux que j'ai entendus quand la voiture a foncé sur les gens à Westminster.»

«Alors que l'incident était en train de se dérouler, pendant que certains s'enfuyaient, d'autres se précipitaient pour savoir ce qui se passait.»

«Regarder la police armée et les secours travailler autour des victimes et de l'assaillant avec autant de professionnalisme, alors que beaucoup de gens étaient sidérés, était incroyable.»

18h11 : Voici la déclaration complète de la police anglaise.

«Bien que nous soyons encore ouverts à toute hypothèse, une enquête du contre-terrorisme est déjà en place, menée par l'équipe de contre-terrorisme du Met. A ce stade, je vais confirmer ce que nous savons, je ne vais pas spéculer. Nous avons reçu un certain nombre de signalements, incluant une personne dans la Tamise, la collision d'une voiture avec des piétons et un homme armé d'un couteau.»

17h57 : Selon Le Télégramme, trois lycéens français, originaires de Concarneau, font partie des blessés. «Ce trio d'élèves de seconde marchait lorsque la voiture les a percutés. L'un deux aurait terminé sur le capot du véhicule, décrit l'un des autres jeunes, témoins du drame», raconte le site du journal breton. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a par la suite évoqué la présence de Français parmi les personnes blessées.

17h54 : Une deuxième victime de l'attaque est morte, selon The Independent.

17h35 : Selon des sources officielles, rapportées par The Independent, la personne retrouvée dans la Tamise est vivante.

17h33 : Parmi les blessés, plusieurs sont blessés grave, selon l'hopital St-Thomas, rapporte la BBC.

 

Des ambulances sur le pont de Westminster pour traiter les blessés après l'attaque d'une voiture, le 22 mars 2017 | NIKLAS HALLE'N / AFP

17h26 : Selon The Independent, un témoin interrogé par Sky News dit que le 4x4 roulait sur le trottoir.

17h19 : Selon le Guardian, un témoin visuel a raconté à Sky News avoir vu un corps dans la Tamise après que la voiture a percuté des passants.

17h14 : Au moins une personne a été tuée par l'attaque du 4x4, selon The Independent.

17h08 : Un témoin, cité par Le Monde, parle d'au moins huit blessés. Toujours selon Le Monde, les deux incidents —la voiture qui a fauché des passants avant de foncer dans les grilles et l'homme qui a réussi à entrer dans la cour du palais de Westminster— se sont produits «presque simultanément».

16h48 : Un député dit avoir entendu une détonation. Il raconte s'être aussitôt précipité à la fenêtre et avoir vu un homme courir dans la cour du Parlement.

«Un officier de police l’a pris en chasse et l’a jeté à terre. Des coups de feu ont ensuite été échangés, mais je ne peux pas dire combien et d’où ils provenaient. (…) Quand je suis retourné à mon bureau, j’ai vu deux personnes à terre à l’extérieur du palais de Westminster, mais aucune des deux n’étaient la personne que j’ai vu pourchassée par un officier de police.»

16h46 : Selon des sources policières en contact avec le Guardian, aucun assaillant a réussi à pénétrer au sein du Parlement.

16h37 : La police britannique évoque une attaque terroriste «jusqu’à preuve du contraire», selon le Guardian.

16h36 : Un véhicule suspect est vérifié, selon un journaliste du Figaro sur place.

16h33 : Selon une vidéo que le Guardian a pu visionner, Theresa May, Premier ministre, a été mise à l'abri dans une voiture à moins de 40 mètres des portes du Parlement, où des coups de feu ont eu lieu. Au moins 8 policiers armés, sous couverture se sont occupés de la mettre en sécurité.

16h23 : Selon le président du Parlement, un homme qui a réussi à passer l'entrée principale du Parlement a poignardé un officier de police.

16h18 : Associated Press rapporte qu'un homme au volant d'un 4x4 a foncé dans les grilles du palais de Westminster. Sur son chemin, il aurait fauché au moins cinq passants sur le pont de Westminster, d'après Conflict News.

16h15 : Selon une source officielle, Theresa May, Premier ministre, est saine et sauve.

16h04 : Selon le Guardian, plusieurs coups de feu ont été entendus à proximité du Parlement britannique. La séance en cours a été suspendue, les députés ont été priés de rester au sein de l'hémicycle. D'après un député, un homme a été abattu par les forces de l'ordre. Reuters rapporte qu'il y aurait au moins 12 blessés.

Slate.fr
Slate.fr (9114 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte