Monde

Comment le logo du PS s'est retrouvé sur des T-shirts pour hipsters américains

Temps de lecture : 2 min

Une marque de streetwear a créé un T-shirt avec le logo du poing et de la rose, mais sans mention apparente du socialisme.

Capture d'écran
Capture d'écran

Stussy est une marque de streetwear pour surfeurs californiens, et cette année, ils ont sorti une collection de T-shirts inspirée par des logos un peu ringards, notamment les vieux logos Atari, PlayStation, Nike et Nasa. Bizarrement, ils ont aussi choisi d'utiliser le logo du Parti socialiste –le poing et la rose– qui est toujours utilisé dans plusieurs pays, dont la France.

Le T-shirt, intitulé «International Rose Tee», est vendu 42 dollars (39 euros) sur le site d'Urban Outfitters, une chaîne de magasins qui cible les hipsters américains. Il est porté par un mannequin tatoué avec un piercing au nez, qui ne sait probablement pas qu'il porte le logo du PS.

Le quotidien espagnol El Diario précise que le logo choisi par Stussy est plus précisément celui du Parti socialiste espagnol, le PSOE, même s'il ressemble aussi beaucoup à celui du PS français.

«Mauvaise surprise»

Comme le remarque la journaliste Laura Guien, ces T-shirts sont probablement le signe que le logo du PS est «assez has been pour devenir vintage».

Ce rebranding tendance du socialisme européen a beaucoup amusé les Espagnols sur les réseaux sociaux:

«Ce n'est pas une blague. Urban Outfitters a volé le logo du PSOE pour faire des T-shirts.»

Ce logo est en effet authentiquement vintage: il a été créé en 1977 par José María Cruz Novillo et reste utilisé aujourd'hui par le parti, avec quelques modifications. Sur Twitter, le fils du designer du logo, Pepe Cruz Novillo, a qualifié l'existence du T-shirt de «mauvaise surprise.»

Slate.fr

Newsletters

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Le travail de sape d'Orbán pour pousser Soros hors de Hongrie

Les fondations du milliardaire-philanthrope américano-magyar quittent Budapest où elles travaillaient depuis 1984. Un départ accéléré par vingt-quatre mois d’intense campagne gouvernementale anti-Open Society.

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Newsletters