Monde

Comment le logo du PS s'est retrouvé sur des T-shirts pour hipsters américains

Temps de lecture : 2 min

Une marque de streetwear a créé un T-shirt avec le logo du poing et de la rose, mais sans mention apparente du socialisme.

Capture d'écran
Capture d'écran

Stussy est une marque de streetwear pour surfeurs californiens, et cette année, ils ont sorti une collection de T-shirts inspirée par des logos un peu ringards, notamment les vieux logos Atari, PlayStation, Nike et Nasa. Bizarrement, ils ont aussi choisi d'utiliser le logo du Parti socialiste –le poing et la rose– qui est toujours utilisé dans plusieurs pays, dont la France.

Le T-shirt, intitulé «International Rose Tee», est vendu 42 dollars (39 euros) sur le site d'Urban Outfitters, une chaîne de magasins qui cible les hipsters américains. Il est porté par un mannequin tatoué avec un piercing au nez, qui ne sait probablement pas qu'il porte le logo du PS.

Le quotidien espagnol El Diario précise que le logo choisi par Stussy est plus précisément celui du Parti socialiste espagnol, le PSOE, même s'il ressemble aussi beaucoup à celui du PS français.

«Mauvaise surprise»

Comme le remarque la journaliste Laura Guien, ces T-shirts sont probablement le signe que le logo du PS est «assez has been pour devenir vintage».

Ce rebranding tendance du socialisme européen a beaucoup amusé les Espagnols sur les réseaux sociaux:

«Ce n'est pas une blague. Urban Outfitters a volé le logo du PSOE pour faire des T-shirts.»

Ce logo est en effet authentiquement vintage: il a été créé en 1977 par José María Cruz Novillo et reste utilisé aujourd'hui par le parti, avec quelques modifications. Sur Twitter, le fils du designer du logo, Pepe Cruz Novillo, a qualifié l'existence du T-shirt de «mauvaise surprise.»

Slate.fr

Newsletters

«Dans la tête de ces gamins, l’avenir en Tunisie, ça n’existe pas»

«Dans la tête de ces gamins, l’avenir en Tunisie, ça n’existe pas»

Depuis le 1er janvier, près de 5.000 personnes originaires de Tunisie ont débarqué en Italie. Beaucoup sont des jeunes capables de tout sacrifier pour fuir leur terre natale –y compris leur vie.

En Sibérie, «les femmes doivent souvent affronter seules les affres de la vieillesse»

En Sibérie, «les femmes doivent souvent affronter seules les affres de la vieillesse»

«Mon dernier voyage m'a conduit au village reculé de Yar-Sale, dans le nord de la Sibérie, raconte le photographe Oded Wagenstein. Je suis allé à la rencontre d'un groupe de femmes âgées, qui faisaient autrefois partie d'une communauté nomade...

Au Soudan du Sud, une fille vendue aux enchères sur Facebook

Au Soudan du Sud, une fille vendue aux enchères sur Facebook

Le réseau social n'a pas désactivé le post à temps et la jeune fille de moins de 18 ans a été vendue pour être mariée.

Newsletters