Monde

L’inventeur du Rubik’s Cube a mis un mois à le résoudre

Temps de lecture : 2 min

Ne désespérez jamais.

Yellow Rubiks Cube | Eric Schmuttenmaer via Flickr CC License by
Yellow Rubiks Cube | Eric Schmuttenmaer via Flickr CC License by

Il y a trois mois, l'Australien Feliks Zemdegs a amélioré le record du monde de Rubik's Cube (3x3x3) d'un centième de seconde. Entre le moment où ses mains ont quitté la table et celle où il a résolu le cube, 4,73 petites secondes se sont écoulées. En l'espace de dix ans, ce record a été amélioré de presque six secondes. Il s'agissait là du septième record du monde pour le jeune Australien.

Pourtant, raconte Quartz, quand il a inventé le jeu en 1974, Erno Rubik n'imaginait pas que quelqu'un pourrait un jour le résoudre aussi vite. Il faut dire qu'il ne savait même pas quelle méthode employer pour y arriver, ni même s'il en existait une.

«En tournant les faces au hasard, il a réalisé que cela prendrait plus de temps qu'il n'en aurait sur Terre. On a plus tard calculé qu'il existait 43 trillions de positions possibles du Cube. Les chances de tomber sur la bonne sont donc quasi-nulles.»

Versions plus complexes

Mais Erno Rubik n'a pas abdiqué. Lui qui vivait dans un appartement avec sa mère a passé des heures à essayer de trouver la bonne séquence, seul dans sa chambre. C'est en tout cas ce qu'on apprend dans cette biographie jamais publiée et citée dans le magazine Discover, en 1986.

«Rubik avait une intuition qui lui disait qu'une méthode devait exister. Il a commencé par aligner les huit coins correctement, et il a découvert certaines séquences de mouvements pour réarranger quelques cubes à la fois. Une séquence de quatre mouvements, par exemple, allait temporairement brouiller le cube, échanger les positions de trois morceaux, et ensuite restaurer le reste du cube dans son état précédent. Il fallait douze mouvements pour réaliser d'autres séquences –avec des résultats chaotiques s'il perdait le fil de ce qu'il réalisait à mi-chemin. Mais Rubik a persévéré dans sa chambre pendant plus d'un mois pendant l'été pour montrer à sa mère un Cube immaculé.»

Et ce jour-là, Erno Rubik raconte qu'il n'était pas le seul à être heureux du résultat.

«Je me souviens comment j'ai fièrement montré à ma mère comment j'avais trouvé la solution au problème, et à quel point elle espérait qu'à partir de ce moment-là, je ne passerai plus autant de temps dessus.»

Depuis raconte Quartz, 350 millions de Rubik's Cubes ont été vendus dans le monde. Et il existe des versions plus complexes comme le 6x6x6 ou le 7x7x7. Pas sûr que tous aient été un jour résolu. Mais si vous commencez à déprimer face à un Cube que vous n'arrivez pas à résoudre, dites-vous que même son inventeur à passer de longues heures à essayer de comprendre comment s'y prendre.

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

En Chine, l’industrie du vélo en libre-service est si florissante que des milliers de bicyclettes fanent aux quatre coins des villes.

Newsletters