Culture

Une virgule qui manque et c'est un procès de dix millions de dollars qui bascule

Temps de lecture : 2 min

De l'importance de l'orthographe.

On le sait, les mots ont leur importance. Chaque lettre, chaque signe a son importance. À commencer par la virgule. C'est ce qu'a appris cette semaine à ses dépens la société Oakhurst Dairy, comme le rapporte le Bangor Daily News. Celle-ci est en conflit depuis trois ans avec soixante-quinze de ses chauffeurs livreurs pour non-paiement d'heures supplémentaires. En jeu, plus de 10 millions de dollars, l'affaire est sérieuse.

Un premier jugement avait été donné en faveur d'Oakhurst Dairy. Le tribunal avait alors argumenté que cette catégorie de salariés était exemptée par la loi du paiement de toutes heures supplementaires. Un avis auquel ne s'est pas rangé la cour d'appel qui a cassé le jugement. En cause? L'absence d'une virgule qui rend la lecture du texte de loi ambigüe.

«Oxford Comma»

C'est une bataille qui passionne tous les grammar nazis anglo-saxons: la règle dite de l'«Oxford comma». Le groupe pop Vampire Weekend lui a même dédié une chanson. La règle, contestée par certains qui n'y voient qu'une forme de zèle, dit que quand on a une suite de trois propositions, s'il n'y a pas de virgule entre la deuxième et la troisième, alors le premier mot s'applique aux deux suivants. S'il y en a une, ce sont trois énoncés distincts et séparés. Ce tweet la résume de manière assez claire.

Dans notre affaire d'heures supplémentaires, la loi stipule donc que sont exemptés du paiement d'heures supplémentaires les employés en charge de la mise en conserve, le traitement, la préservation, la congélation, le séchage, le marketing, le storage, l'emballage pour la livraison ou la distribution de produits agricoles, les produits liés à la viande et au poisson ainsi que les biens périssables. À savoir en anglais «The canning, processing, preserving, freezing, drying, marketing, storing, packing for shipment or distribution of: 1) Agricultural produce; 2) Meat and fish products; and 3) Perishable foods». C'est donc l'absence de virgule entre packing et distribution –l'activité de ces livreurs– et la structure différente des autres termes tous sous la forme «ing» qui ont été pointés du doigt. Le juge a décidé que les employés seulement en charge de la distribution avaient bien droit aux heures supplémentaires.

On laissera le mot de la fin à la journaliste du Guardian Alison Flood, qui en 2011 expliquait déjà: «Bien que je ne sois pas particulièrement fan de la règle de l'Oxford comma, qui casse le rythme de la phrase, je suis étrangement touché que tant de personnes le soient. Que de bonheur en effet, que la ponctuation puisse être un sujet si émotionnel.»

En savoir plus:

Newsletters

«Terminal Sud» ou les démons au coin de la rue

«Terminal Sud» ou les démons au coin de la rue

Le film de Rabah Ameur-Zaïmèche donne à voir un lieu fictif à partir de faits tragiques et interroge sous forme de thriller onirique les sociétés contaminées par des rapports de force barbare.

«À la croisée des mondes» saison 1, épisode 3: «Les Espions», récap et analyse

«À la croisée des mondes» saison 1, épisode 3: «Les Espions», récap et analyse

[ATTENTION SPOILERS] Toutes les questions que l'on se pose après le troisième épisode d'«À la croisée des mondes» (et toutes nos réponses).

Les spoilers sont-ils un problème? (Spoiler: non)

Les spoilers sont-ils un problème? (Spoiler: non)

C'est, semble-t-il, l'un des fléaux culturels de ce siècle. Le spoiler. Son nom résonne comme une menace pour ombre les sériephiles comme pour les cinéphiles: qui ne s'est jamais fait divulgâcher –en bon français– une série ou un film? Mais...

Newsletters