Monde

Aux États-Unis, l'impossible recherche des personnes portées longtemps disparues

Repéré par Xavier Ridel, mis à jour le 17.03.2017 à 11 h 45

Repéré sur Outside

Si elles ne sont pas retrouvées dans les premiers jours, très vite, les moyens manquent et les dossiers s'enlisent.

Jeu Limbo, capture d'écran : https://www.youtube.com/watch?v=jiAe-W6QFq0

Jeu Limbo, capture d'écran : https://www.youtube.com/watch?v=jiAe-W6QFq0

Un jour de juillet 2015, à la veille de ses 19 ans, Joseph Lloyd Keller arrive dans le sud-ouest du Colorado avec deux de ses amis, Collin Gwaltney et Christian Fetzner. Le site Oustide s'est penché sur leur histoire. À bord de leur vieille Subaru, les trois garçons ont déjà bien commencé leur road-trip estival, en passant notamment par Las Vegas, San Fransisco ou le Grand Canyon. Ils ont désormais un seul but en tête: se poser quelques jours dans le ranch de l’oncle et de la tante de Joseph, dans le comté de Conejos. Une région où l’on trouve à peu près ce genre de paysage:

Au vu de cette photo, il n’est pas difficile de comprendre ce qui a poussé les jeunes hommes à vouloir entreprendre une randonnée. Joseph et Collin, les deux sportifs de la bande, décident donc, un après-midi, de laisser ronfler leur autre pote et d’aller courir sur le flanc des montagnes. Ils laissent leurs portables au ranch et s’habillent rapidement. Pour Joseph, chaleur oblige, ce sera un short bleu, des baskets et pas de T-shirt. Dans la course, le jeune homme reste en retrait derrière son ami, à cause de quelques problèmes d’asthme sans grandes conséquences.

Puis Collin prend un virage conseillé par son GPS. Quelques instants plus tard, il se retourne et se rend compte que Joseph a disparu. Sans trop s’inquiéter, il revient sur ses pas, cherche Joseph, mais ne le trouve pas. Il rentre au ranch, les heures passent et son ami ne revient pas. À la nuit tombée, après avoir fouillé les alentours, il finit par appeler le shérif du comté avec ceux qui se trouvent aussi au ranch, et les choses s’enchaînent vite. Les parents de Joseph arrivent, les recherches reprennent dès le lendemain. Des hommes et des chiens se mettent en quête du disparu, des drones et un hélicoptère sont déployés… En vain. Après quelques jours les volontaires finissent par rentrer chez eux pour cause d’autres obligations, et les rumeurs vont bon train.

Carte du Rio Grande National Forest. Illustration: Petra Zeiler pour Outside

Puis treize jours après, ce sont les officiels qui abandonnent les recherches. Le shérif Galvez se retire de l’opération, la famille engage deux détectives privées, se ruine presque, puis fait monter la récompense de 800 à 25.000 dollars. De son coté, le père de Joseph, Neal Keller, ne cesse d’arpenter la montagne. Il perd 7 kilos et lance un appel désespéré aux autorités:

«En tant que père d’un fils –mon seul enfant, en fait, j’aimerais avoir autant d’aide et de ressources que possible

Sans succès. Il se rend par la suite compte qu’aucune base de donnée n’existe véritablement pour recenser les personnes disparues. Seule une minorité d'État a pour obligation de les déclarer. Le gouvernement américain a dépensé 50 millions de dollars pour une base qui ne marche pas. Reste quelques initiatives individuelles comme celles de l’ancien policier David Paulides avec son projet Missing 411.

«Ça fait plus d’un an et demi. Je ne suis pas d’accord avec le fait que c’est à moi de m’occuper des sauvetages et des recherches de personnes disparues sur un territoire qui appartient au gouvernement fédéral, se plaint notre shérif. Je pense aller voir les sénateurs et leur demander de m’enlever cette charge, parce que je n’ai pas un budget de 90 millions

Finalement, le corps de Joseph est retrouvé le 6 juillet 2016 par un secouriste amateur, en bas d’une falaise. L’enquête montre que le jeune homme s’est perdu, a tenté de grimper une montagne pour retrouver son chemin, et est malencontreusement tombé. Il se trouvait en fait dans un périmètre de moins de 2 ou 3 kilomètres autour du ranch, et aurait pu être très vite retrouvé. Ce qui pousse le journaliste de Outside à conclure:

«Je pensais que si vous disparaissiez dans la nature, quelqu’un aurait envoyé la garde nationale, l’armée, l’A-Team et que personne ne se serait reposé avant de vous avoir trouvé. Maintenant, je n’en suis pas certain.»

On estime actuellement à 80.000/90.000 le nombre de personnes activement recherchées aux États-Unis. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte