France

Lauvergeon: Greenpeace «se trompe de combat»

Temps de lecture : 2 min

Anne Lauvergeon, la présidente d'Areva, a estimé que Greenpeace «se trompe de bataille» après l'évacuation d'un militant de l'ONG qui s'était enchaîné sur une voie ferrée pour empêcher l'arrivée d'un train transportant de l'uranium.

Yannick Rousselet, qui s'était enchaîné la veille au soir, a été délogé par les forces de l'ordre et évacué à l'aube lundi 7 décembre après l'intervention d'une trentaine de policiers et gendarmes mobiles. Il avait «les deux bras placés dans un manchon rigide passant sous les rails».

«Le nucléaire, ça ne fait pas de CO2. C'est vraiment une façon de faire moins de changement climatique. Ils auraient pu aller s'enchaîner dans beaucoup d'endroits avec infiniment beaucoup plus d'efficacité. C'est d'un classique abouti», a estimé la présidente du groupe nucléaire Français. «De la part de Greenpeace, c'est la démonstration qu'il se trompe de bataille», a-t-elle ajouté.

«Greenpeace réclame un moratoire sur les exportations en direction de la Russie, dans l'attente des résultats d'une enquête commanditée par le ministre de l'Environnement, Jean-Louis Borloo, rapporte le Télégramme. Des conteneurs de déchets doivent être transbordés ce lundi sur un navire qui les acheminera en Russie.»

Greenpeace explique sur son site Internet:

Nous sommes d'autant plus déterminés à bloquer ce trafic que nous avons pris connaissance d'un rapport du « Service de défense de sécurité et d'intelligence économique », qui a été rédigé à la demande du Haut comité sur la transparence et l'information sur la sûreté nucléaire . Selon ce rapport officiel, depuis 2006, 33 000 tonnes d'uranium ont été exportés vers la Russie (dont 23 540 tonnes d'uranium appauvri) et seulement 3 090 tonnes ont été réexpédiées en France ! Les déchets nucléaires sont bel et bien abandonnés en Russie !

[Lire l'article complet sur Reuters]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Anne Lauvergeon, Nicolas Sarkozy, et Henri Proglio, en juillet 2009 à l'Elysée. REUTERS

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters