Bayrou à Royal: pas d'alliance au premier tour

Slate.fr, mis à jour le 06.12.2009 à 14 h 12

A gauche, la petite phrase du week-end est à nouveau à mettre sur le compte de Ségolène Royal. Samedi, l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle et présidente de la région Poitou-Charentes a proposé au Modem une alliance de premier tour aux régionales de mars en lui garantissant «cinq places éligibles».

François Bayrou, la patron du mouvement centriste a d'abord laissé à sa lieutenant Marielle de Sarnez le soin de répliquer: «Même si nous apprécions toujours les signes d'ouverture, je vais vous faire une confidence et vous le savez bien, nous irons aux élections régionales sous nos propres couleurs».

Elisabeth Delorme-Blaizot, l'unique élue du Modem au conseil régional de Poitou-Charentes, a également exclu dimanche que son parti accepte l'offre de Ségolène Royal. «Il ne faut pas se précipiter de cette façon-là», a-t-elle déclaré, interrogée par France Info.

Puis le patron du Modem lui-même a rejeté la proposition de Royal lors de son discours de clôture du congrès du MoDem à Arras: «Ce n'est pas notre vision des choses car le premier tour des élections, c'est le tour du pluralisme (...)».

La responsable socialiste estimait que le projet du MoDem aux régionales avait des «points communs» avec son programme: «éducation, valeurs, développement durable, identité», avait insisté Royal. L'ancienne candidate à l'Elysée s'est par ailleurs dite «prête à rencontrer le président François Bayrou», insistant bien sur le fait qu'elle souhaitait faire de sa région «un laboratoire du rassemblement, des altermondialistes au MoDem».

Ce n'est pas «la bonne méthode», a rétorqué l'ancien premier secrétaire du PS François Hollande. «La bonne méthode, ça consiste, et je l'ai toujours fait et toujours dit, d'abord rassembler la gauche et ensuite s'élargir», a commenté le responsable socialiste. Il faut toujours travailler collectivement mais d'abord «affirmer son identité, rassembler la gauche, nos partenaires» et «ensuite élargir à tous ceux qui veulent nous rejoindre».

JH
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte