Parents & enfantsMonde

La Chine a un sérieux problème avec Peppa Pig 

Repéré par Nadia Daam, mis à jour le 14.03.2017 à 14 h 35

Les autorités suspectent les livres étrangers de véhiculer «une idéologie»

Extrait de la vidéo de compilation Peppa Pig,  Via YouTube

Extrait de la vidéo de compilation Peppa Pig, Via YouTube

Tandis qu’en France, T’choupi, Petit Ours Brun et autres personnages crétins continuent à coloniser en toute impunité nos librairies jeunesse, la Chine, elle, a un problème avec un autre animal qui parle. Le Guardian, citant le South China Morning Post, rapporte en effet que les autorités chinoises ont décidé d’imposer des mesures drastiques pour limiter la présence de livres pour enfants occidentaux. Les éditeurs chinois ont reçu l’ordre explicite de réduire la publication de livres illustrés étrangers.

Le géant de l’e-commerce, Alibaba, s’est immédiatement exécuté en annonçant qu’il interdisait désormais la vente de toute publication étrangère sur le site Taobao, afin, dit-il «de créer un environnement sûr et sécurisé d'achats en ligne pour améliorer la confiance et la satisfaction des consommateurs»

Il faut dire qu’avec 220 millions de lecteurs de moins de 14 ans, le marché du livre pour enfant y est particulièrement florissant et que ce sont bien les livres étrangers qui sont plébiscités par le jeune public et leurs parents Sur le site de e-commerce jd.com, les trois-best-sellers sont des traductions d’œuvres étrangères, avec dans cet ordre-là:

  1. Les P’Tites Poules (français)
  2. Barefoot Books World Atlas (britannique)
  3. Peppa Pig (britannique)

Idem pouramazon.cn où les livres les plus vendus sont américains.

Un éditeur confie que le gouvernement veut protéger et «privilégier les auteurs chinois», mais il ne faut pas voir là que du patriotisme économique et culturel. Ce même éditeur rapporte que «le gouvernement trouve qu’il y a un peu trop d’idéologie» dans les livres occidentaux.

Un reproche déjà formulé quand le ministre de l'éducation Yuan Guiren a averti que les «forces ennemies» tentaient d'infiltrer les cœurs et les esprits sur les campus du pays et rappelait les universités à leur devoir de constituer des «bastions» du communisme. 

En Pologne, on a longtemps débattu de l’orientation sexuelle d’un Teletubbie

Mais ce n’est pas la première fois que des livres et personnages pour enfants sont accusés d’être des outils de propagande, et ça n’est pas non plus l’apanage de la Chine.

En Pologne, on a longtemps débattu de l’orientation sexuelle d’un Teletubbie. En Angleterre, le bureau de classification des films a lui réclamé un contrôle parental pour l'adaptation cinématographique de l'ours Paddington en invoquant de «légères références sexuelles».

Quant à la France, elle a elle aussi été le théâtre de cabales absurdes dirigées vers des ouvrages accusés de propager la «supposée théorie du genre».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte