MondeCulture

En 1920, Francis Scott Fitzgerald se moquait déjà des faits alternatifs

Repéré par Xavier Ridel, mis à jour le 14.03.2017 à 13 h 38

Repéré sur Quartz, New Yorker

Une nouvelle inédite de l'écrivain américain vient d'être exhumée. Dans «The I.O.U.», il critique avec humour les rapports complexes que certains entretiennent avec la vérité.

Crédit: Wikimédia https://commons.wikimedia.org/wiki/File:F_Scott_Fitzgerald_1921.jpg

Crédit: Wikimédia https://commons.wikimedia.org/wiki/File:F_Scott_Fitzgerald_1921.jpg

Connu pour sa mélancolie, ses satires de la bourgeoisie américaine et sa forte consommation d’alcool, Francis Scott Fitzgerald avait peut-être également moqué le temps des fake news. Comme le note le site Quartz, l’une de ses nouvelles vient d’être exhumée par le New Yorker; et elle traite effectivement de la manière dont certaines personnes s’arrangent avec les notions de faits et de vérité.

Dans The I.O.U. (le terme désigne, en anglais, un document attestant d’une dette), Fitzgerald raconte l’histoire d’un éditeur qui se met en quête d’une histoire originale à vendre. Très vite, il tombe sur le manuscrit d’un docteur affirmant avoir été en contact avec son neveu mort, Cosgrove P.Harden. Et, sentant le bon filon, le businessman imprime le livre; en étant sûr de son succès.

Seulement, un jour, tandis que le narrateur effectue un trajet en train avec quelques exemplaires du livre, le fantôme de Cosgrove vient le visiter et commence à se plaindre du manuscrit. Celui-ci, à son sens, ne respecte pas du tout la réalité: son oncle lui a par exemple inventé un grain de beauté sur le visage, affirme à tort qu’il aime jouer avec les enfants, ou fait état d’une odeur de fleur sortie de nulle part.

Autant de choses qui le conduisent à parler à l’éditeur et à se plaindre du livre et de ses arrangements avec le réel. D'où le dialogue suivant:

«- Il se vend mieux qu’une fiction.
- Fiction!, répondit-il avec colère. C’est une fiction!
- En un sens oui», admis-je
- En un sens? C’est de la fiction! Il remplit toutes les conditions de la fiction, c’est un doux et long mensonge. Vous appelleriez ça une transposition du réel, des faits?
- Non
, répondis-je calmement. J’appellerai ça de la non-fiction. La non-fiction est une forme de littérature qui se tient en équilibre entre la fiction et le réel

Le dialogue n’est évidemment pas sans rappeler les fameux faits alternatifs, notion inventée par la porte parole de Donald Trump, Kellyane Conway. Reste ensuite à voir si le mandat du milliardaire se terminera de la même manière que dans la nouvelle (non, on ne vous spoilera pas la fin). 

Cette nouvelle fait partie d'un nouvel ensemble d'écrits qui paraîtront en avril aux États-Unis, sous le titre I'd Die For You: and other lost stories.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte