Double XFrance

Créer un ministère des Droits des hommes

Christine Castelain-Meunier, mis à jour le 19.03.2017 à 23 h 41

Cette institution aurait pour vocation de pallier le déficit de services prenant en charge les problèmes et les difficultés masculines contemporaines.

©WeDoData

©WeDoData

Nombreux sont les hommes, aujourd’hui, qui rencontrent de grandes difficultés et qui pourtant n’osent pas demander d’aide, sachant que la conception même de la virilité s’inscrit en porte-à-faux avec la notion de vulnérabilité. Il est donc grand-temps d’intervenir en créant une institution adaptée à leurs problèmes, d’autant que si des services sociaux ont été mis en place pour les femmes, ils font par contre singulièrement défaut pour les hommes, en dehors de ceux qui concernent l’emploi. Le ministère des Droits des hommes aurait pour vocation de pallier le déficit d’institutions, de services prenant en charge les problèmes et les difficultés masculines contemporaines, qui conduisent souvent à des engrenages majeurs, qu’il s’agisse de la violence, des attentats, des meurtres, des suicides, de l’addiction, de la défaillance paternelle, de la maladie non détectée…

Il importe ici de contribuer à la circulation de connaissances, à la diffusion d’informations adaptées à la réalité d’aujourd’hui et à la coordination d’actions mises en place et développées afin d’apporter des réponses et des solutions afin d’éradiquer des problèmes devenus majeurs. Qu’il s’agisse de prévention, de services de veille, d’interventions de soutien...

Une initiative majeure et prioritaire visant à lutter contre les violences, y compris familiales, serait la création de Maisons des hommes (comme c'est le cas au Canada ou en Belgique), qui permettent aux hommes de recevoir un suivi psychologique efficace et adapté face à l’augmentation exponentielle des violences, y compris domestiques, tout en leur permettant de rester intégrés dans la société. Il importe aussi, pour lutter contre la tentation, pour certains jeunes, du départ en Syrie ou du recours à la violence terroriste, de mettre en place des cellules de lutte préventives contre le cyber-endoctrinement et l’emprise, ainsi que des ateliers efficaces favorisant l’intégration.

Mais il s’agit aussi, dans un autre ordre d’idées, d’inciter et de favoriser un meilleur accès aux soins de toute une partie de la population masculine qui consulte beaucoup moins fréquemment que les femmes, alors qu’elle connaît des problèmes de santé majeurs mais refuse de s’en occuper jusqu’à l’extrême limite (maladies cardiovasculaires et cérébrales, AVC…).

Il importe aussi de veiller à faire respecter la charte parentale des entreprises dans le monde du travail afin de plébisciter une meilleure harmonisation des temps professionnels et des temps familiaux, car le travailleur est aussi un père. Veiller à l’implication des pères auprès de leurs enfants constitue un enjeu d’autant plus fondamental que l’exercice de la paternité a changé et peut se terminer aujourd’hui par l’interruption des liens et de l’exercice effectif des responsabilités éducatives. Mettre en place des réseaux de soutien à la paternité s’impose donc, et œuvrer à l’augmentation de la durée du congé de paternité, comme dans les pays nordiques, constitue aussi un enjeu important. De même que rebaptiser l'école «maternelle»; imposer la mixité du corps enseignant, y compris dans l’univers de la petite enfance, et revaloriser la profession; ou encore promouvoir sur le site internet du ministère la diffusion active, adaptée et compréhensible de réseaux co-éducatifs (enfants, parents, enseignants), dans un contexte où nombre d’hommes sont encore marginalisés à l’égard des responsabilités scolaires.

Créer des passerelles entre l'ensemble des ministères (Travail, Famille, Droits des femmes, Droit des hommes, Éducation nationale, Santé) favoriserait la mise en place de telles mesures. D’autant qu’il s’agirait, ne l’oublions pas, d’un ministère respectueux des droits des citoyens: homme, femme, enfant, adolescent.

Christine Castelain-Meunier
Christine Castelain-Meunier (1 article)
Sociologue au CNRS
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte