Monde

Un funiculaire centenaire vient à la rescousse d’un village suisse

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 12.03.2017 à 10 h 11

Après un glissement de terrain, un petit village suisse a vu sa seule route vers l'extérieur trop endommagée pour être utilisée.

Funimag / Twitter

Funimag / Twitter

Bristen est un petit village suisse où résident environ 450 personnes. Il vient aussi de gagner une soudaine petite notoriété, après un glissement de terrain qui l’a coupé du monde. En effet, raconte Atlas Obscura, les habitants peuvent habituellement n’aller et venir que par une petite route.

«Dimanche 5 mars, un glissement de terrain s’est produit et un gros bout de la route qui relie Bristen au reste du monde s’est écroulé. En ce moment, le seul moyen de rejoindre le village ou de le quitter consiste à emprunter un chemin glissant, ou de faire un tour en hélico.»

La version suisse de 20 Minutes explique qu’un pont aérien a été mis en place par l’armée suisse pour ravitailler le village, depuis mercredi.

«Les hélicoptères de l'armée ravitailleront le village en produits d'usage quotidien. Les produits alimentaires et l'essence font partie des marchandises transportées par les airs depuis Amsteg [la ville la plus proche].»

Mais en plus des hélicoptères, les Suisses ont également eu l’idée de réutiliser un vieux funiculaire centenaire, en bois, qui reliait Bristen à Amsteg jusqu’en 1998, explique le site Funimag. Construit en 1918, il servait alors aux employés de la centrale hydroélectrique, avant d’être remplacé par des tunnels souterrains à partir de 1998, et de fermer.

«Cette mise en service est censée servir de liaison d'urgence pour les personnes bloquées, ont annoncé les autorités jeudi 9 mars, rapporte 20 Minutes.»

En revanche, les habitants vont devoir attendre quelques jours de plus pour l’emprunter puisqu’il ne devrait pas être remis en état de marche avant mercredi prochain, le 15 mars, le temps de passer tous les tests techniques.

Ceci devrait être «un soulagement pour les personnes âgées, qui doivent actuellement se déplacer à pied». Il faut dire que ce devrait être un peu plus simple que d’emprunter un «chemin difficilement praticable», d’autant qu’un trajet ne dure que six minutes. Il servira jusqu’à ce que la route endommagée soit réparée et rouverte, explique The Local.

Atlas Obscura rappelle par ailleurs que ce n’est pas la première fois que l’on sort le funiculaire de sa retraite. En 2003 déjà, «quand les autorités avaient fermé la route vers Bristen pour dynamiter quelques rochers situés au-dessus de la ville, il avait tourné pendant environ deux mois avant d’être à nouveau mis hors-service».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte