Monde

La vidéo de cet expert interrompu en direct sur la BBC par ses enfants est juste géniale

Temps de lecture : 2 min

Quand les enfants d'un expert déboulent derrière la caméra, ce malaise.

Capture

Si vous êtes interviewé(e) depuis votre bureau par BFMTV ou, mieux, CNN ou la BBC, pensez à ranger vos enfants dans une autre pièce. Mais, surtout, assurez-vous qu'ils ne puissent pas débouler dans le cadre.

Un expert interviewé sur la destitution de la présidente sud-coréenne par la chaîne BBC a vu son intevention légèrement perturbée par un, puis... deux enfants. Avant qu'une femme ne les exfiltre du désastre. Car si ces enfantillages sont plutôt joyeux, la réaction du père, perturbé, laisse en revanche à désirer sur son sens des priorités. Un mauvais père? En tout cas, une interview ratée.


Voilà qu'elle fait aujourd'hui la joie des internautes. Un succès viral auquel ne s'attendait certainement pas l'expert Robert E. Kelly. «Qu'est-ce que voulez dire par là?, a-t-il répondu sur Twitter à un producteur de la chaîne britannique qui voulait reprendre la séquence. La repasser sur BBCTV ou juste sur Twitter? Est-ce le genre de choses qui devient viral et très étrange?»

À en croire le plaisir que l'on a à le repasser en boucle. La réponse est oui. On peut lui confirmer.

Pour rappel, l'interview la plus drôle de tous les temps était déjà une interview de la BBC, il y a dix ans. Un homme interviewé par erreur qui est depuis devenu un mème.

En savoir plus:

Newsletters

La tentative désespérée des Démocrates américains pour protéger le droit à l'IVG

La tentative désespérée des Démocrates américains pour protéger le droit à l'IVG

Votée par la Chambre des représentants, la loi destinée à préserver la santé des femmes dans l'intégralité du pays ressemble à un baroud d'honneur, tant les impasses sont nombreuses.

Avec son hommage aux harkis, quels messages Emmanuel Macron envoie-t-il à l'Algérie?

Avec son hommage aux harkis, quels messages Emmanuel Macron envoie-t-il à l'Algérie?

Pour Alger, la demande de pardon du chef de l'État relève du débat franco-français. Mais ses répercussions à moyen terme pourraient être néfastes.

À Helmand en Afghanistan, les barbiers n'ont plus le droit de raser les hommes

À Helmand en Afghanistan, les barbiers n'ont plus le droit de raser les hommes

La musique a également été interdite dans leurs salons par le régime des talibans.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio