Sports

Le tirage au sort de la Coupe du monde sera forcément truqué

Slate.fr, mis à jour le 04.12.2009 à 14 h 10

StephenMitchell, Flickr, CC

StephenMitchell, Flickr, CC

Cet après-midi, le monde entier aura les yeux rivés sur les mains de Charlize Theron, qui prendront des petites balles en plastique dans des pots pour déterminer les huit groupes de quatre équipes qui s'affronteront lors de la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud.

Les 32 pays représentés ont déjà imaginé tous les scénarios possibles, et attendent désormais le tirage. Mais selon le New York Times, une chose est sûre: certains pays vont s'estimer lésés, et iront même jusqu'à crier au complot. «Les chaînes de télévision du monde entier seront en état d'alerte, écrit le quotidien. Ils rejoueront les images dans tous les sens, à la recherche  de preuves et de combines.»

Car l'histoire des tirages au sort de Coupe du monde est riche en conspirations présumées. Lors de l'édition de 1990 en Italie, Sophia Loren avait tiré les Etats-Unis, l'équipe supposée la moins forte du tournoi, dans le groupe de l'Italie. Tout le monde, y compris Diego Maradona, a crié au complot, et Lauren fut soupçonnée d'avoir magnétisé sa bague pour attraper la boule américaine.

Lors du tirage de 2006 en Allemagne, la chaîne Sky Italia a affirmé que le légendaire Lothar Matthäus avait sélectionné, à l'aide d'un système sophistiqué de boules chaudes ou froides, un groupe de la mort pour l'Italie, avec la République Tchèque, les Etats-Unis (passés du statut de pire équipe à celui d'épouvantail en 16 ans) et le Ghana.

Bruce Arena, ancien sélectionneur national américain, a son avis sur la question: «Je n'ai jamais pensé qu'aucun tirage avait été truqué. La seule chose qui me semble bizarre est que l'équipe organisatrice a toujours un tirage favorable. Elle ne tombe jamais dans le groupe de la mort.» Le même Bruce Arena déplorait en 1996, quand les Etats-Unis, pays organisateur, étaient tombés contre l'Argentine pour le premier match: «Nous [les Américains] sommes trop stupides pour truquer un tirage au sort.»

En août dernier, c'était le tirage au sort de la Ligue des Champions qui était pointé du doigt. Le dirigeant de l'UEFA n'avait pas suivi le protocole prévu pour des raisons commerciales. Il avait reçu des recommandations pour que l'OM et l'OL ne jouent pas le même soir pour ne pas que les deux plus grosses audiences françaises tombent le même soir. Résultat: Marseille a hérité du groupe de la mort avec le Real Madrid et le Milan AC.

[Lire l'article complet sur nytimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: StephenMitchell, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte