France

Le patrimoine gastronomique et culturel de l’Aube est sauf

Slate.fr, mis à jour le 10.03.2017 à 12 h 03

À la faveur d'un choix malheureux d'illustration d'un article sur le déclassement des villes moyennes françaises, Troyes et l'Aube se sont injustement retrouvées symboles de ce phénomène. Retour sur un malentendu.

Carte gastronomique de la France d’Alain Bourguignon. Détail.

Carte gastronomique de la France d’Alain Bourguignon. Détail.

Jeudi 9 mars 2017, Slate a publié un article que j’ai signé, intitulé «De la France moche à la France morte?». L’article évoque plusieurs livres qui se penchent sur des territoires qui subissent un déclin commercial, économique et social ou se sentent menacés par un tel avenir, nourrissant un sentiment de déclassement. Le titre a été choisi parmi plusieurs propositions. Problème, l’illustration que j’avais choisie n’avait pas été particulièrement pensée par rapport à ce titre choc, qui s’est imposé un peu plus tard. En l’occurrence il s’agit d’un détail d’une très belle carte de 1929, la Carte gastronomique de la France d’Alain Bourguignon, une œuvre qui a connu son petit succès parmi les internautes français en janvier grâce au site des archives de la BNF qui l’a opportunément remise en scène sur les réseaux sociaux. Ma collègue Lucie de la Héronnière sur Slate a d’ailleurs évoqué cette carte et le contexte dans lequel elle a été réalisée, dans un article sur le journaliste et écrivain Curnonsky, surnommé le «prince des gastronomes», un pionnier de la défense de la cuisine des terroirs et du tourisme gastronomique.

Or, le site du quotidien régional L’Est Éclair a repéré que le gros plan de cette carte choisi en illustration ciblait «le département de l’Aube, et en particulier les villes de Troyes, Bar-sur-Aube et Bar-sur-Seine avec leurs spécialités culinaires». Le cadre, délimité en partie par le format des illustrations de Slate, des bandeaux horizontaux, est centré sur la Seine et son affluent l’Aube: on y distingue Troyes, Chaumont (Haute Marne) et au sud la frontière avec la Bourgogne. La mention «Vins de l’Aube» en lettres majuscules sur l’image ne laisse aucun doute sur la localisation et renforce «l’affichage» du département concerné. Dès lors, quelques extraits de mon article pouvaient être interprétés comme des attaques visant spécifiquement l’Aube.

En fait, le choix d’illustration a été arbitraire. L’intention n’était pas de stigmatiser une France moche et morte, mais plutôt de choisir une image qui évoquerait de manière générique un (beau) terroir français, pour marquer la confrontation entre deux époques et deux imaginaires. Mon dévolu s’est porté sur l’Aube, mais plusieurs autres départements étaient en compétition et le choix s’est fait sur des critères esthétiques. Je présente donc mes excuses sincères aux lecteurs qui ont interprété ce choix d’image d’illustration comme une volonté de dénigrer leur territoire. La bonne nouvelle étant que désormais, grâce à cette erreur, je peux placer sans problème Bar-sur-Aube sur une carte de France!

Jean-Laurent Cassely

Slate.fr
Slate.fr (9114 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte