Monde

L'invention d'Ikea qui va changer votre vie (et sauver votre couple)

Temps de lecture : 2 min

Pour éviter les disputes et le chaos du montage de meuble, Ikea met au point une ingénieuse cheville en bois que vous ne risquez pas de regretter.

En parcourant le catalogue Ikea, vous tomberez forcément sur la série de meubles Liatorp. Des buffets, des étagères, des tables d'appoint, des dessertes qui partagent en commun une chose: la difficulté d'assemblage et de montage. Une galère qui vaut aujourd'hui à ces meubles le surnom –choisi par le Wall Street Journal– de «déclencheur de divorce». Mais il y a pire encore, souligne Quartz, puisque le montage d'un meuble, aussi chaotique soit-il, peut constituer un moment de véritable tension dans le foyer, de stress, et peut amener des couples, marteau à la main, à remettre en cause l'essence même de leur union pour une simple vis manquante.

Pour prévenir ces disputes et, plus largement, rendre le montage des meubles plus facile pour tous, Ikea a donc pris des mesures. Le géant suédois prévoit de proposer des meubles à l'assemblage simplifié, c'est-à-dire sans vis, sans clefs, sans outils et pièces métalliques. Des meubles dont les différents éléments s'emboiteraient les uns avec les autres à l'aide de grosses chevilles en bois rainurées.

À vrai dire, ce n'est pas réellement une nouveauté puisque Ikea travaille sur ce concept de «wedge dowel technology» depuis 2014. Pour l'heure, seules quelques tables et chaises –de la série de meubles Lisabo– sont équipées de ce dispositif, mais il devrait être rapidement étendu aux autres meubles en bois. Avec ce système, le temps de montage d'une table passerait ainsi de vingt-quatre minutes... à trois minutes. Aussi, il permettra de monter et démonter les meubles autant de fois que vous le souhaitez, ajoute Quartz.

Idéal, par exemple, pour un déménagement.

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Un sénateur australien déclare être une femme pour pouvoir critiquer l'avortement

Un sénateur australien déclare être une femme pour pouvoir critiquer l'avortement

Un politicien conservateur annonce qu'il veut changer d'identité de genre afin de critiquer l'IVG en paix.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Frappes israéliennes à Gaza, inondations au Koweït, «Camp Fire» en Californie... La semaine du 12 novembre en images. 

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

La première dame n'a pourtant pas passé la nuit à Toronto.

Newsletters