Monde / Culture

Un homme arrêté pour avoir détruit des livres de Kim Kardashian dans une librairie

Temps de lecture : 2 min

Un Américain de 74 ans avait versé du liquide rouge sur une pile d'ouvrages de photos de la star de la télé-réalité.

Kim Kardashian aux MTV Video Music Awards le 28 août 2016 à New York. LARRY BUSACCA/AFP.
Kim Kardashian aux MTV Video Music Awards le 28 août 2016 à New York. LARRY BUSACCA/AFP.

Beaucoup considèrent déjà Carl Puia comme un héros. En effet, cet Américain de 74 ans est devenu célèbre pour avoir vandalisé une pile de Selfish, le livre qui compile les meilleurs selfies de Kim Kardashian. En octobre dernier, il était allé dans une librairie de Glastonbury dans le Connecticut et avait versé un liquide rouge non identifié sur une demi-douzaine de copies du livre.

Rien dans l'apparence de Carl Puia n'aurait laissé imaginer un tel geste, que certains ont compris comme une forme de performance art contre le culte de la célébrité et l'ultra-narcissisme des Kardashian.

L'expression de la haine

Le crime avait été filmé par la vidéosurveillance du magasin et après plusieurs mois, le vandale s'est finalement rendu à la police. Il a été arrêté et relâché après avoir payé une caution de 2.500 dollars, rapporte le magazine People. Il sera entendu au tribunal local à la fin du mois.

Visiblement amusés par l'incident, les policiers locaux ont expliqué dans un communiqué que «six livres ont été détruits lors du massacre et aucun n'a pu être sauvé». Puia avait accompagné son geste d'une longue lettre dans laquelle il évoque sa haine des Kardashians et critique les maisons d'édition et les librairies qui vendent ce genre d'ouvrage pour faire des profits.

Publié en 2015, Selfish est un livre de 445 pages de selfies de Kim Kardashian, que sa maison d'édition Rizzoli qualifie de «pionnière du mouvement selfie».

Slate.fr

Newsletters

Des hommes politiques américains refusent d'être interviewés par une femme

Des hommes politiques américains refusent d'être interviewés par une femme

Robert Foster et Bill Waller, candidats au poste de gouverneur du Mississippi, ne veulent pas se retrouver seuls avec une journaliste, notamment sous prétexte de respect de leur foi chrétienne.

Sans elle, Istanbul serait peut-être toujours aux mains d'Erdoğan

Sans elle, Istanbul serait peut-être toujours aux mains d'Erdoğan

Canan Kaftancıoğlu, 47 ans, comparaît ce 18 juillet pour avoir critiqué le président turc sur les réseaux sociaux. Elle pourrait écoper d'une peine de dix-sept ans d'emprisonnement.

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

Des amendes pour les mauvais·es élèves et des heures à respecter, la métropole chinoise met les bouchées doubles en matière de recyclage.

Newsletters