Monde

Les Américains soutiennent la presse en offrant donuts et pizzas aux rédactions

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 03.03.2017 à 13 h 37

Repéré sur Twitter, Bustle

Plus Donald Trump s'énerve contre les journalistes, plus les Américains veulent leur faire des cadeaux.

Donuts | JACK LYONS via Flickr CC License by

Donuts | JACK LYONS via Flickr CC License by

Le président Donald Trump a récemment déclaré que la presse était «l'ennemi du peuple amércain» et son stratège Steve Bannon pense que les journalistes devraient «fermer leur gueule», mais tous les Américains ne sont pas d'accord. 

Parmi eux, il y a l'acteur Tom Hanks, qui vient d'envoyer une machine à expresso haut de gamme aux correspondants à la Maison-Blanche. C'est Peter Alexander de la chaîne NBC qui a annoncé la nouvelle:

La machine à café était accompagnée d'un message de soutien avec une illustration représentant des soldats américains:

«Continuez à vous battre pour la vérité, la justice et la tradition américaine. Surtout pour la vérité.»

Étonnamment, c'est la troisième fois que l'acteur envoie une machine à café à ces correspondants. La première fois c'était en 2004, lorsqu'il avait visité la Maison-Blanche et constaté que les reporters n'avaient pas de machine à café digne de ce nom.

Donuts

Avant ce petit geste, d'autres citoyens moins connus avaient aussi voulu témoigner de leur reconnaissance envers le travail de la presse.

Une certaine Elizabeth a par exemple tout simplement envoyé des donuts à l'équipe d'investigation du New York Times. Les friandises étaient accompagnées d'un petit message:

«C'est pour dire merci aux journalistes pour leur travail. Continuez comme ça!»

Chants et collecte

Quant à Kevin Austin, un journaliste à la retraite, il a carrément lancé une page GoFundMe pour récolter de l'argent en ligne afin d'envoyer des pizzas aux reporters du Washington Post et du New York Times. Son but était d'atteindre 2.000 dollars, mais il s'est rapidement retrouvé avec 7.819 dollars, et la campagne a donc été étendue à d'autres médias.

Austin décrit ainsi sa mission:

«Les rédactions du New York Times et du Washington Post ont produit un travail extraordinaire pendant les premières semaines du gouvernement Trump. Je parie qu'ils sont fatigués. Et qu'ils ont faim.»

Deux jours après la décision de la Maison-Blanche d'interdire certains médias d'avoir accès au point presse, des New-Yorkais sont venus manifester pour la liberté de la presse devant les bureaux du New York Times, de NBC, de Fox News et du Wall Street Journal (pour montrer l'importance de la pluralité des points de vue).

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte