Monde

Notre prénom influe-t-il sur notre physique?

Temps de lecture : 2 min

D'après une étude israélienne, il semblerait que oui.

Capture d'écran Youtube https://www.youtube.com/watch?v=T1M1aklQVkk
Capture d'écran Youtube https://www.youtube.com/watch?v=T1M1aklQVkk

Un prénom n'est pas toujours facile à porter. Certains Kevin peuvent certainement en témoigner. Les parents réfléchiront donc à deux fois au choix du prénom de leur enfant après cette nouvelle étude scientifique relayée par Vocativ. La conclusion des chercheurs de de l’Hebrew University de Jérusalem: il est possible de se fonder sur le prénom de quelqu’un pour connaître son physique.

Pour parvenir à ce résultat, des volontaires israéliens et français ont relié des photos à un prénom choisi parmi quatre ou cinq propositions. Et près d'une fois sur deux, les participants ne se sont pas trompés. Mieux encore, les scientifiques ont aussi soumis ce test à un programme informatique. Celui-ci a développé un algorithme permettant de savoir à quel physique un prénom peut renvoyer, et ses résultats sont plus que probants.

Conformisme

Les prénoms seraient, en effet, des sources de stéréotypes culturels, et c’est en ce sens qu’ils pousseraient leur détenteur à s'y conformer. Zwebner, qui a mené les recherches, affirme à l’American Psychological Association:

«L’étude a monté qu’il y a des stéréotypes culturels attachés aux prénoms, y compris concernant l’apparence. Par exemple, les gens seront plus susceptibles d'imaginer un visage rond sur une personne appelée Bob, plutôt que sur quelqu’un qui s’appelle Tim. Nous pensons que ces stéréotypes, au fil du temps, affectent l’apparence des gens.»

De simples petits détails suffisent. Ainsi, les Français ont eu plus de facilité à identifier les prénoms de leurs compatriotes, même chose du côté israélien. Ces quelques lettres dont nous affublent nos parents sont forcément porteuses de sens, et contiennent des informations que nous pourrions interpréter de manière inconsciente. Jusqu’à nous transformer physiquement?

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Frappes israéliennes à Gaza, inondations au Koweït, «Camp Fire» en Californie... La semaine du 12 novembre en images. 

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

La première dame n'a pourtant pas passé la nuit à Toronto.

Des députés européens veulent interdire les symboles soviétiques sur Amazon

Des députés européens veulent interdire les symboles soviétiques sur Amazon

Des députés de l'ancien bloc de l'Est demandent à Amazon le retrait de ses articles portant des symboles soviétiques.

Newsletters