Égalités / Culture

On voit et on entend deux fois moins les femmes que les hommes dans les films

Temps de lecture : 2 min

Google s'est servi d'une intelligence artificielle pour analyser cent films récents.

Image extraite du film «Les Figures De L'Ombre» | Copyright 2016 Twentieth Century Fox
Image extraite du film «Les Figures De L'Ombre» | Copyright 2016 Twentieth Century Fox

C'est un fait: le monde du cinéma, Hollywood en particulier, ne brille pas par son souci d'égalité entre les hommes et les femmes. Il suffit de se rappeler que, comme l'a noté Variety, les femmes ne reçoivent qu'une nomination sur cinq aux Oscars en dehors des catégories d'interprétation.

Aujourd'hui, un nouvel outil permet de mieux cerner encore le fossé qui demeure en terme d'égalité, cette fois au sein même des films. Le site Quartz nous explique ainsi que Google et The Geena Davis Institute on Gender in Media ont publié une étude permettant de déterminer «combien de temps chaque genre parle et est visible à l'écran». Pour y arriver, ils ont utilisé une intelligence artificielle, prénommée GD-IQ, capable d'analyser les images et le son des 100 films les plus vus aux États-Unis entre 2014 et 2016.

Son algorithme, qui détecte en trois temps le visage, le genre, et le genre de la voix, lui permet d'analyser et identifier le genre de chaque personnage, mais aussi de mesurer son temps de parole à la fraction de seconde près. «Ce qui avant prenait des mois à mesurer peut être maintenant fait en temps réel», notent les auteurs de l'étude.

«En regardant le temps à l'écran et le temps passé à parler, Google a calculé que les hommes étaient vus et entendus presque deux fois plus. Les femmes n'apparaissent qu'à hauteur de 36% du temps ou des humains sont à l'écran, et 35% du temps de parole. Si on s'intéresse à la classification des films, les femmes sont moins représentées dans les films Rated R [interdits aux moins de 17 ans, ndlr, apparaissant 34% du temps à l'écran. Les femmes étaient le plus représenté dans les films Rated PG [des films contenant parfois des scènes ne convenant pas aux plus jeunes, ndlr] avec 42% de présence à l'écran.»

Plus de recettes au box-office

Il est intéressant de noter que les femmes sont plus plus visibles que les hommes dans un seul genre: les films d'horreur (53%), mais y parlent moins (47%). Dans les comédies romantiques, les mêmes travers du cinéma demeurent, avec 45% dans les deux mesures. Enfin, dans les films récompensés aux Oscars, elles n'apparaissent que sur 32% des images et ont un temps de parole de 27% à peine.

Tous ces chiffres vont permettre, selon Geena Davis, de permettre une prise de conscience réelle et statistiques sur les biais qui subsistent encore dans les films. «Cela a été prouvé que nos données sont l'outil le plus incroyablement puissant pour souligner des biais inconscients, et convaincre les gens que c'est bien, et que vous pouvez faire quelque chose à ce sujet.» Surtout que les films avec une femme dans un rôle principal font globalement plus de recettes au box-office.

Slate.fr

Newsletters

Quand l'art permet de se reconstruire après un viol

Quand l'art permet de se reconstruire après un viol

Pour remédier au sentiment de dépossession qui les envahit, certaines personnes ayant subi un viol utilisent l'art pour se réapproprier leur être et leur corps.

Pourquoi il est si difficile de parler de racisme avec les personnes blanches

Pourquoi il est si difficile de parler de racisme avec les personnes blanches

Slate publie les bonnes feuilles de l'essai de Reni Eddo-Lodge.

Des femmes ont reconstruit le pont de Waterloo et il a fallu des années pour le prouver

Des femmes ont reconstruit le pont de Waterloo et il a fallu des années pour le prouver

Une historienne a retrouvé la preuve de la contribution de 350 femmes à la reconstruction du pont de Waterloo.

Newsletters