Tech & internet

Le direct d’une girafe en gestation suspendu par YouTube pour «nudité ou contenu à caractère sexuel»

Temps de lecture : 2 min

La vidéo est de nouveau disponible 24 heures sur 24.

On trouve de tout sur YouTube, même des adultes déguisés en super-héros pour divertir des enfants. Mais la vidéo diffusée en direct et en continu d’April, une girafe dans l'attente de mettre à bas, l’est à des fins pédagogiques. Mise en ligne le 22 février, le direct visionné par plus de 30 millions de personnes a été suspendue le 23 février par YouTube pour cause de «nudité ou contenu à caractère sexuel» avant d’être ensuite remise en ligne, rapporte The Guardian.

La vidéo a été reportée par des «des extrémistes de la défense de la cause animale», a déclaré Jordan Patch, le propriétaire du zoo Animal Adventure Park dans l’État de New York, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

«Parfois, nous prenons la mauvaise décision»

Contacté par le site Cnet.com, un porte-parole de YouTube a assuré qu'«avec le volume massif de contenu sur notre site –400 heures téléchargées chaque minute– parfois nous prenons la mauvaise décision. Quand il a été porté à notre attention que le contenu a été supprimé par erreur, nous avons agi rapidement pour le réintégrer».

Le zoo a mis en place ce «live streaming» pour permettre d’assister à la mise à bas d'April afin de sensibiliser le public à la conservation des girafes et des autres espèces menacées, explique Jordan Patch. La girafe âgée de 15 ans attend son quatrième girafon. Approchant du terme des quinze mois nécessaires à la gestation, elle se porte toujours bien selon les propriétaires, donnant des nouvelles quotidiennes. Après sa mise à bas et son sevrage, le girafon sera transféré dans un autre établissement afin de participer à un programme de reproduction, explique le zoo sur sa page YouTube.

Slate.fr

Newsletters

Vous pensez ne pas pouvoir vous passer de Facebook? En fait, c’est Facebook qui ne peut se passer de vous

Vous pensez ne pas pouvoir vous passer de Facebook? En fait, c’est Facebook qui ne peut se passer de vous

J’ai délaissé Facebook dix jours. Dix jours durant lesquels le réseau social a eu très peur que je l’oublie.

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

Quelqu'un disparaît de votre vie, vous ignore, mais apparaît toujours dans votre vie numérique.

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Business, expertise, partages... La communauté des fanas du narguilé fonctionne-t-elle comme les autres?

Newsletters