Culture

«La La Land» ou «Moonlight»: que s'est-il passé au moment de la remise de l'Oscar du meilleur film?

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 27.02.2017 à 11 h 42

Repéré sur Quartz, Slate.com

«La La Land» a cru l'emporter, mais c'est finalement «Moonlight» qui est reparti avec la statuette du meilleur film.

Jordan Horowitz, le producteur de «La La Land», annonçant la victoire de «Moonlight». Capture d'écran.

Jordan Horowitz, le producteur de «La La Land», annonçant la victoire de «Moonlight». Capture d'écran.

«La La Land remporte l'Oscar du meilleur film! Non, en fait, c'est Moonlight

Dans un remake de la plus mémorable élection de Miss Univers, les acteurs Warren Beatty et Faye Dunaway ont d'abord attribué le prix du meilleur film de l'année à La La Land.

Juste après l'ouverture de l'enveloppe, Warren Beatty avait pourtant marqué une légère pause, pour le suspense, ou parce qu'il ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Mais Faye Dunaway, visiblement pressée ou enthousiaste, s'est saisie de l'enveloppe, et a annoncé que le film de Damien Chazelle, La La Land, venait de l'emporter.

 

L'équipe du film rejoint alors la scène, et les producteurs commencent à remercier tout le monde, quand tout s'active sur scène. Derrière Marc Platt, le deuxième producteur récompensé à s'exprimer, un régisseur vient faire comprendre à l'équipe qu'en fait, ils ont perdu. Fred Berger, le troisième producteur prend cependant la suite, et remercie à son tour sa femme, sa famille, et ceux qui ont rendu le film possible, avant de conclure par un petit:

«Oh, au fait, on a perdu.»

Stupeur dans la salle. Jordan Horowitz s'approche alors du micro.

«Les gars, les gars. Je suis désolé. Il y a eu une erreur. Moonlight, vous avez remporté le meilleur film. [Leur tendant l'Oscar] Ce n'est pas une blague.»

Marc Platt reprend dans la confusion la plus totale:

«Ce n'est pas une blague. J'ai peur qu'ils aient lu le mauvais carton.»

Pour la troisième fois, Jordan Horowitz s'adresse à la salle.

«Ce n'est pas une blague. Moonlight vient de remporter le meilleur film.»

Le tout avant de sortir le carton de l'enveloppe et de le montrer au reste de la salle sous les applaudissements, alors que l'équipe de Moonlight se prend dans les bras, incrédule. Jimmy Kimmel, maître de cérémonie prend alors la parole:

«C'est vraiment malheureux. Personnellement, je pense que c'est de la faute de Steve Harvey [qui avait fait l'erreur lors du concours de Miss Univers].»

Et puis alors que l'équipe de Moonlight arrive sur scène et que les statuettes passent d'une main à l'autre, Warren Beatty, qui a annoncé le vainqueur du meilleur film, donne sa version des faits:

«J'ai ouvert l'enveloppe, et il y avait écrit “Emma Stone, La La Land”. C'est pour ça que j'ai regardé Faye et le public si longtemps. Je n'essayais pas d'être drôle. Moonlight est le meilleur film.»

Forcément, internet a commencé à enquêter pour savoir ce qu'il s'était passé. Et les choses ne se sont pas arrangées, quand Emma Stone a expliqué lors d'une interview que lorsqu'elle est montée sur scène, elle avait entre les mains le carton sur lequel était écrit «Emma Stone. La La Land».

Le double carton

Alors comment cela a-t-il pu se passer? Comment Emma Stone et Warren Beatty pouvaient avoir le même carton entre les mains au même moment? En fait, explique Quartz, c'est assez simple.

«Le carton que tenait Beatty –et sur lequel Dunaway s'est appuyée pour annoncer le titre du meilleur film décerné à La La Land– était une copie de celui de la meilleure actrice. C'est logique, puisqu'il y a apparemment deux enveloppes pour chaque catégorie, qui sont tenues par Brian Cullnan et Martha Ruiz, de l'entreprise de services professionnels PwC, qui supervise le vote des Oscars.»

La théorie est notamment confirmée par USA Today, qui a fait un zoom sur la main de Beatty se rendant vers la scène pour remettre le prix du meilleur film. On peut y lire «Actress in a Leading Role», soit le prix pour lequel Emma Stone, l'actrice de La La Land a été récompensée.

Le quotidien américain raconte qu'en coulisses, lorsque le nom de La La Land est prononcé, c'est la panique.

«Le drame débute quand l'équipe de La La Land arrive sur scène pour récupérer son prix. Le comptable de PwC s'exclame “Il [Warren Beatty] a pris la mauvaise enveloppe!”, et court vers la scène.»

Il n'y a qu'à voir les visages dans la salle, comme le note le New York Times sur Twitter:

Une telle scène à la fin d'un film serait probablement jugée trop peu crédible. À part peut-être chez Shyamalan (Sixième Sens, Le Village, Split…) qui a confessé sur Twitter être l'auteur de ce twist complètement fou.

Mais ce dimanche 26 février, alors que les Oscars s'achevaient, on pouvait entendre ces cris:

«Meilleure cérémonie de l'histoire! Meilleure cérémonie de l'histoire!»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte