Monde

L'historien français Henry Rousso a été placé en détention au Texas

Repéré par Charlotte Pudlowski, mis à jour le 27.02.2017 à 11 h 39

A Houston, Texas, août 2016 /AFP 
Rick Kern / GETTY IMAGES

A Houston, Texas, août 2016 /AFP Rick Kern / GETTY IMAGES

L'historien Henry Rousso, invité à l'université A&M du Texas, a été retenu illégalement par les douanes américaines, mercredi 22 février dans la soirée. 

Auteur du Syndrome de Vichy, historien inventeur du concept de négationnisme, Henry Rousso arrivait de Paris pour une conférence lorsqu'il a été «détenu par erreur». Il a par la suite confirmé sur Twitter: 

«Je confirme. J'ai été détenu pendant 10 heures à l'aéroport international de Houston, et sur le point d'être déporté. L'agent qui m'a arrêté était "inexpérimenté"»

Selon The Eagle –quotidien local texan, premier à rapporter l'information– Richard Golsan, directeur de l'un des centres de recherche de l'Université, a expliqué lors de la conférence à laquelle Rousso devait participer, le 24: 

«Lorsqu'il m'a appelé pour me dire ça il y a deux jours, il attendait que les officiels des douanes le renvoient à Paris sur le premier vol, comme étranger illégal»

Après avoir pris connaissance de la situation, Richard Golsan a immédiatement appelé la direction de l'université: le président Michael K. Young a sollicité l'aide de l'un des professeurs de droit de l'université, Fatma Marouf. Grâce à son intervention rapide, Rousso a ensuite été relâché.

Il a reçu quantité de témoignages de soutien sur Twitter, comme celui-ci: 

Solidarité avec mon collègue historien Henry Rousso, détenu par les douanes américaines alors qu'il était de passage. Son travail sur les coûts de l'oubli du passé (Vichy) est tellement pertinent.

L'historien, âgé de 62 ans, directeur de recherche au CNRS, est né en Égypte, dont il a été chassé avec sa famille en 1956, parce que juif, et déchu alors de sa nationalité. Mais les raisons de la détention ne sont pas claires: l'Egypte ne fait pas partie des pays visés par le décret Trump interdisant l'entrée des États-Unis aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane. Richard Golsan a évoqué une «incompréhension au sujet des paramètres de son visa».

Après la confirmation de sa détention sur Twitter, Henry Rousso a ajouté: 

Merci beaucoup de vos réactions. Ma situation n'est rien comparée à celle de certaines personnes que j'ai vues, et qui, elles, ne pouvaient pas être défendues.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte