Monde

Pour comprendre l'avancée du programme nucléaire en Corée du Nord, il suffit d'analyser une photo

Temps de lecture : 2 min

Il y a dans les photos de propagande publiées par le pays des indices sur le stratégie d'armement nucléaire en cours, l'organisation de l'armée et de ses infrastructures.

Une manifestation à Séoul contre Kim Jon-un, le 10 septembre 2016 |
JUNG YEON-JE / AFP
Une manifestation à Séoul contre Kim Jon-un, le 10 septembre 2016 | JUNG YEON-JE / AFP

Alors que Donald Trump continue de critiquer les médias, et notamment le New York Times, qu'il qualifie de «blague» dans l'un de ses tweets les plus récents, le quotidien américain publie des analyses qui fournissent des informations cruciales pour le président américain. Comme ce décryptage d'une photo de Kim Jong-un qui permet de mieux comprendre la stratégie nucléaire de la Corée du Nord.

Cette photo prise en mars 2016, précisent les journalistes, montre plus que ce que le leader nord-coréen aurait sûrement voulu laisser apparaître: la catégorie du missile derrière lui, ses liens avec l'armée, et même son emplacement dans le pays.

La sphère qui est au centre de l'image est ce que la Corée du Nord appelle la première ogive nucléaire miniature. Les analystes, note le New York Times, parlent de «boule à facette». Jeffrey Lewis, au centre d'études sur la non-prolifération du Middlebury Institute of International Studies, a utilisé la photo pour estimer la taille de celle-ci, en a déduit son poids et ses capacités destructrices –de l'ordre des bombes atomiques que les États-Unis ont utilisé au Japon pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais le plus important élément est donc la taille de cette sphère –60 centimètres de diamètre–, ce qui semble correspondre aux déclarations de la Corée du Nord quant à la possibilité que cette boule puisse entrer dans un missile de longue portée. Une évolution significative pour le développement du nucléaire dans le pays.

Pour le missile qui se trouve derrière Kim Jong-un, David Schmerler, aussi du centre d'études sur la non-prolifération du Middlebury Institute of International Studies, estime qu'il ne peut s'agir que d'un missile de longue portée, capable de parcourir des milliers de kilomètres et donc atteindre les États-Unis.

Autre détail important de la photo: le manteau porté par Kim Jong-un, qui est exactement le même que celui porté par Kim Il-sung, son grand-père, largement associé à la guerre de Corée. Ce qui tend à souligner que Kim Jong-un veut prouver au monde que son pays est prêt faire à la guerre. Et il se distingue ainsi de son père Kim Jong-il qui dirigeait via le parti communiste et l'armée, plutôt que de se poser directement en figure d'autorité.

Slate.fr

Newsletters

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

À Shanghai, on ne plaisante (vraiment) plus avec le tri des déchets

Des amendes pour les mauvais·es élèves et des heures à respecter, la métropole chinoise met les bouchées doubles en matière de recyclage.

Cent dollars pour aller manifester, merci Uber

Cent dollars pour aller manifester, merci Uber

En Californie, les personnes travaillant pour Uber et Lyft ont été payées pour aller protester contre une loi sur le salariat.

«Les mennonites vivent comme leurs ancêtres, sans voiture, sans téléphone et sans électricité»

«Les mennonites vivent comme leurs ancêtres, sans voiture, sans téléphone et sans électricité»

«J'ai commencé à travailler sur les mennonites boliviens, les membres d'un mouvement chrétien évangélique anabaptiste parallèle à la Réforme protestante, en 2010 parce que j'étais curieux de savoir comment vivait ce genre de...

Newsletters