Monde

Des fans de Trump ont agité des drapeaux russes pendant un discours du président

Temps de lecture : 2 min

Il s'agissait d'une blague organisée par deux militants anti-Trump qui ont distribué des drapeaux russes aux participants d'une conférence conservatrice.

Donald Trump à National Harbor aux États-Unis pour la conférence CPAC, le 24 février 2017 | Alex Wong / AFP
Donald Trump à National Harbor aux États-Unis pour la conférence CPAC, le 24 février 2017 | Alex Wong / AFP

Pendant quelques minutes avant un discours de Donald Trump le 24 février, des journalistes ont eu du mal à croire ce qu'ils voyaient: une vingtaine de fans attendaient le président en agitant des drapeaux russes décorés du mot Trump en lettres dorées.

En pleine controverse sur les connexions pro-russes de l'équipe de Trump (qui ont récemment mené à la démission du conseiller Mike Flynn), ce déluge de patriotisme russe était surréaliste.

Le journaliste Peter Hamby est l'un des premiers à avoir repéré les drapeaux:

«La foule à CPAC [une conférence conservatrice] agite ces petits drapeaux pro-Trump qui ressemblent exactement à des drapeaux russes. Des membres du personnel sont rapidement venus les confisquer».

De nombreux participants de cette grande messe annuelle du conservatisme américain n'avaient visiblement pas reconnu les couleurs du drapeau russe, et ont accepté de poser avec sans se douter de rien:

Assez vite, le personnel s'est rendu compte qu'il y avait un problème et les drapeaux ont disparu. Mais l'image d'une foule pro-Trump avec des drapeaux russes avait déjà fait le tour des réseaux sociaux. Tout cela avait été minitieusement organisé par deux militants de l'organisation de résistance Americans Take Action, venus troller ce grand rendez-vous de la droite americaine.

Les supporters de Trump connaissaient-ils le drapeau russe?

Ryan Clayton, qui a été expulsé de la conférence, était venu en tant que Ryan Nostrovia, un soit-disant fan russe du président américain.

Il a expliqué à Buzzfeed qu'il avait distribué les drapeaux russes en disant (avec un faux accent russe): «Trump et Poutine grands leaders, non?». Son associé Ryan Carter a été expulsé avoir s'être levé en plein discours de Trump pour crier: «fasciste! marionnette de Poutine!».

«Nous continuerons ce genre d'actions jusqu'à l'impeachement de Trump», a expliqué Carter à The Atlantic.

Il a aussi dit au site Talking Points Memo qu'il avait été étonné que si peu de gens reconnaissent le drapeau russe:

«Je crois que ça en dit long sur les fans de Donald Trump et leur niveau d'éducation. Je ne veux insulter personne, mais je pense que les gens devraient pouvoir reconnaître le drapeau russe.»

Slate.fr

Newsletters

Guerre tiède

Guerre tiède

 La logique «America First» a déjà frappé les Mexicains… il y a près d’un siècle

La logique «America First» a déjà frappé les Mexicains… il y a près d’un siècle

Cette histoire reste méconnue, y compris aux États-Unis. En Californie, des élèves de 10 ans ont œuvré pour qu'elle soit inscrite dans leur programme scolaire.

Avec le temps, la mode japonaise est devenue une quasi norme

Avec le temps, la mode japonaise est devenue une quasi norme

Véritable tsunami dans l’histoire de la mode, l’arrivée à Paris des créateurs et créatrices japonaises dans les années 1980 a modifié de façon étonnante et inattendue le cours de l’histoire.

Newsletters