Smart CitésMonde

Les ascenseurs sont intelligents et parlent désormais entre eux

Repéré par Xavier Ridel, mis à jour le 16.02.2017 à 18 h 19

Est-ce la fin de l'ascensumophobie, ou le début de son apogée?

Elevator hall | heiwa4126 via Flickr CC License by

Elevator hall | heiwa4126 via Flickr CC License by

Le temps où l’on redoutait de rester bloqué dans un ascenseur sera bientôt révolu. En effet, comme l’a relevé le site américain Quartz, les machines sont aujourd’hui intelligentes et capables de prévenir leur société mère dès qu’il y a le moindre problème. Mieux encore: il est désormais possible d’entendre ces ascenseurs discuter entre eux, en direct.

C'est la compagnie norvégienne Kone, spécialisée dans les escalators et les ascenseurs, qui s'est lancée sur ce créneau. Elle a annoncé cette semaine un partenariat avec IBM, qui a intégré aux équipements de l'ascensoriste son programme d’intelligence artificielle, Watson, pour un projet appelé «24/7 Connected Services». Comme il est impossible de visualiser la discussion que peuvent avoir deux intelligences artificielles entre elles, la société d'informatique s'est donc appliquée à traduire pour les humains ce langage impalpable qui est celui de nos machines. Si cette conversation n'est pas destinée aux occupants de l'ascenseur, celle-ci s'écoute et se visualise en temps réel à cette adresse.

Tandis que la voix masculine —l’ascenseur— donne des informations sur ses activités, la voix féminine —le «cloud» de Kone— lui répond et lui intime parfois l’ordre de patienter, comme sur la capture d’écran ci-dessous:

«Je confirme, tu es inactif.

- J'attends des passagers.

- Tu es à l'arrêt. Vérification.

- Prêt à me remettre en route.

- Attends. Quelqu'un arrive bientôt.»

Si minime que puisse paraître cette avancée, assister à ce genre de discussion provoque un effet assez étrange, à la fois fascinant, glaçant et réconfortant; et pourrait bien donner un (très) bref aperçu de ce à quoi ressemblera le futur.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte