Santé

Il est temps de planifier vos prochaines relations sexuelles

Temps de lecture : 2 min

Voici sur la durée le secret des couples satisfaits.

Calendrier | Dafne Cholet via Flickr CC License by
Calendrier | Dafne Cholet via Flickr CC License by

Au cinéma, quand nos deux héros s'en vont faire l'amour, c'est généralement dans une étreinte passionnée comme débordés par l'intensité de leur désir. Ça peut aussi être doux dans la découverte spontanée de leur sensualité. Voilà pour la fiction. Et ensuite, il y a la vie, ce drôle d'espace-temps où l'alchimie, l'érection comme les antibiotiques n'ont rien d'automatiques, ou la routine la dispute parfois à la panne de désir au point que certains couples peinent à trouver le temps ou l'envie de s'y remettre.

Pourtant, nous le rappelle le site The Independent, une activité sexuelle régulière est un bon signe qu'un couple marche. Sans compter les effets bénéfiques sur la santé mentale et physique de chacun. Alors pour aider ceux qui auraient un peu perdu l'objectif du viseur, le média britannique a un conseil: Pla-ni-fier.

«Arrêtez de dire “bon, on s'y remet demain, en attendant ce soir, câlinons-nous comme le symbole de cet amour bien vivant que l'on a l'un pour l'autre” et commencez à l'inscrire au calendrier. C'est la seule façon de s'y remettre», confie le conseiller conjugal Ian Kerner.

D'après une étude publiée en 2016 dans le journal Social Psychological and Personality Science, faire l'amour une fois par semaine suffit au bonheur du couple. Vous pouvez le faire davantage bien sûr, mais ça ne vous apportera pas davantage de joie au final.

Et la spontanéité dans tout ça? Le site Womensday.com, qui dressait en 2011 sa liste des secrets des couples satisfaits sexuellement, en faisait son tout premier point, recommandant de faire du calendrier une forme de préliminaire dans laquelle chacun pourrait suggérer des envies à l'autre. Plus qu'une contrainte supplémentaire, le tout est d'arriver à en faire petit à petit un jeu.

En savoir plus:

Newsletters

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Les insomnies peuvent-elles engendrer un déclin cognitif?

Selon une nouvelle étude impliquant près de 1.800 participants, un manque de sommeil aigu à l'âge adulte participerait au développement de troubles de la concentration et de la mémoire.

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Pourquoi certains gros fumeurs n'auront-ils jamais de cancer du poumon?

Selon une récente étude, la réponse à cette question pourrait bien se trouver dans l'ADN.

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Différents scénarios sont envisageables, qu'il importe de tous prendre en compte dès maintenant.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio