Égalités

On sait enfin quels sont les mouvements de danse les plus sexy

Temps de lecture : 2 min

Mouvements de hanche et asymétrie des membres: les clés d'une danse réussie selon la science.

Faire danser 39 jeunes femmes sur une chanson de Robbie Williams, pendant que des senseurs enregistrent leurs mouvements. C’est le type d’expérience auquel se livre une équipe de psychologues britanniques (Northumbria University, Newcastle) poursuivant ainsi une quête pour connaître les mouvements jugés les plus attirants. À partir des mouvements de chaque danseuse, ces chercheurs ont créé un avatar neutre, une sorte de pantin bougeant sur un dance floor filaire sorti d’une scène de Tron. L’étrange mise en scène devait assurer que les volontaires qui devaient les noter, un groupe d’hommes et de femmes hétérosexuels, ne soient pas influencés par les silhouettes.

Verdict: la «danse féminine de haute qualité», pour employer les termes des chercheurs, se compose d'un balancement des hanches ainsi que de mouvements asymétriques des jambes (quand chaque jambe bouge différemment de l’autre). Quant aux bras, les mouvements modérément asymétriques ont également plu.

Les explications avancées sont classiquement «évolutionnistes», mettant en avant les signaux de bonne santé et de fertilité envoyés par ces mouvements du bassin, tandis que les mouvements de bras sont supposément liés à un bon contrôle moteur de la danseuse.

La danse est, dans la grande diversité de ses manifestations culturelles, souvent liée à des rituels de cour. C’est donc une nouvelle pierre de rosette de la danse populaire contemporaine dont l’équipe trouve la clé, puisque les mêmes chercheurs avaient auparavant étudié les mouvements de danse masculine les plus sexy. Les mouvements de la moitié supérieure du corps, l'utilisation d'espace et la variété des pas de danses remportaient le plus de succès.

En savoir plus:

Newsletters

Revoir «Ally McBeal» après #MeToo

Revoir «Ally McBeal» après #MeToo

Alors qu'une possible suite a été annoncée, retour sur la série culte de la fin des années 1990. 

La femme-objet ne fait pas vendre, elle rend malheureuse

La femme-objet ne fait pas vendre, elle rend malheureuse

En mettant le corps parfait de Léa Seydoux dans une position lascive entre des draps pour vendre un sac, Nicolas Ghesquière fait comme s'il n'avait jamais entendu parler de «male gaze».

Disney supprime les références au genre de son code vestimentaire

Disney supprime les références au genre de son code vestimentaire

Le groupe adopte une politique vestimentaire plus inclusive pour le personnel des parcs américains.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters