Tech & internetEconomie

Les codeurs sont les ouvriers du XXIe siècle

Repéré par Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 10.02.2017 à 11 h 58

Repéré sur Wired

Oubliez un peu Mark Zuckerberg.

Coding / Robert Gourley via Flickr CC License By

Coding / Robert Gourley via Flickr CC License By

Selon un journaliste de Wired, la bible américaine des technophiles, la plupart des gens imaginent encore qu’un développeur dans l’informatique a un profil proche de Mark Zuckerberg: un jeune en sweat à capuche qui construit des apps pour changer le monde et devenir richissime. Le stéréotype, particulièrement marqué par le marché du travail de la Silicon Valley, ne correspond pourtant plus à la vaste population qui code pour vivre, remarque l’auteur (que ce soit aux États-Unis ou ailleurs dans le monde). Et on ferait mieux de considérer que les codeurs sont l’équivalent pour le XXIe siècle de ce que les ouvriers qualifiés de l’automobile ont été au siècle précédent: les piliers d’une classe moyenne salariale.

Plutôt que de se concentrer sur la future élite du code, l'enseignement devrait se pencher sur les compétences moyennes qui seront utiles à la plupart des entreprises, loin des activités de niche comme le développement d'algorithmes de trading haute fréquence ou les réseaux neuronaux virtuels utilisés par l'intelligence artificielle. Pour cela, il faut aussi faire évoluer l'imaginaire du code. La réalité, note l’auteur, est bien éloignée des figures que célèbre la pop culture depuis des années: la superstar virtuose de The Social Network ou le geek hacker de Mr. Robot. Si ces deux formes de héros peuvent correspondre à une partie de la réalité,  les «véritables héros», conclut l’article, sont «les gens qui se lèvent chaque matin pour aller au travail et faire du bon boulot: qu’ils construisent des voitures, aillent à la mine ou fassent du code».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte