Monde

La conseillère de Trump sur Fox News: «Allez acheter du Ivanka, c’est ce que j’aimerais vous dire»

Temps de lecture : 2 min

Un superbe cas d'école du conflit d'intérêt.

Ivanka Trump | Michael Vadon via Flickr CC License by
Ivanka Trump | Michael Vadon via Flickr CC License by

Interviewée ce jeudi sur la chaîne Fox News, Kellyanne Conway a encore commis un faux pas. La conseillère de Donald Trump a en effet appelé les gens à acheter la ligne de vêtements de la fille du président, affirmant:

«“Allez acheter du Ivanka”, c’est ce que j’aimerais vous dire. Je déteste le shopping, et je vais m’en acheter moi-même aujourd’hui.»

Cet étrange mélange de politique et d'affaires arrive peu de temps après que le président des États Unis a lui-même pris parti sur Twitter en faveur de sa fille dans l’affaire Nordstrom. L’enseigne venait d'annoncer qu’elle ne vendrait plus les vêtements d’Ivanka Trump en raison de mauvaises ventes. Pas du tout du goût de Trump qui avait donc volé à la rescousse d'Ivanka, déclarant qu’elle était «une personne géniale».

Comme le rappelle le New York Mag, Kelyanne Conway a violé une loi concernant les employés fédéraux. Cette dernière stipule qu’ils ne doivent en aucun cas utiliser leur travail pour faire leur propre promotion ou celle de leurs proches, surtout en ayant des visées financières.

Ce n’est pas la première fois que le président et son entourage flirtent avec le conflit d’intérêt. Concernant la gestion de l’empire de Trump, le New York Times s’étonnait déjà à ce propos, début février que Trump ait pu nommer son fils et son chef financier comme hommes de confiance et preneurs de décisions alors qu’il ne peut légalement pas gérer ses affaires financières tant qu’il occupe la place de président.

Rectificatif: une première version de l'article indiquait à tort que Kellyanne Conway était porte-parole de Trump.

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Frappes israéliennes à Gaza, inondations au Koweït, «Camp Fire» en Californie... La semaine du 12 novembre en images. 

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

Pour une journée à Toronto, Melania Trump a dépensé 150.000 euros en frais d'hôtel

La première dame n'a pourtant pas passé la nuit à Toronto.

Des députés européens veulent interdire les symboles soviétiques sur Amazon

Des députés européens veulent interdire les symboles soviétiques sur Amazon

Des députés de l'ancien bloc de l'Est demandent à Amazon le retrait de ses articles portant des symboles soviétiques.

Newsletters