Monde

Minarets suisses: coup dur pour la diplomatie

Temps de lecture : 2 min

Le minaret de Serrières, à l'Ouest de Neuchâtel, Suisse
Le minaret de Serrières, à l'Ouest de Neuchâtel, Suisse

Les Suisses se sont exprimés. Ils ne veulent plus de minarets chez eux. Le vote a déjà fait l'objet de polémiques, aujourd'hui il est gênant sur le plan diplomatique.

Ce matin à Bruxelles, la ministre suisse de la justice, Eveline Widmer-Schlumpf a été prise à partie sur le sujet lors d'une réunion. Elle a du se défendre tant bien que mal et répondre aux accusations: «Ma priorité sera d'expliquer que cette votation n'est pas contre la liberté de religion, mais contre les minarets dans les lieux de culte».

Pour beaucoup le vote suisse se heurte à une réalité politique: les Helvètes viennent de raviver l'eternelle querelle sur l'Islam en Europe. Le vote ne serait que le reflet d'une montée de l'extrémisme antimusulman.

Le «sectarisme suisse» devrait donc se traduire diplomatiquement. Les relations avec l'Europe et les pays musulmans vont certainement en pâtir. Pour l'association Bringing the Gulfe:

Voir la Suisse, traditionnellement considérée comme un havre de pays par les élites du Golfe persique, voter de type d'interdiction est un développement très négatif

Le peu de réactions des politiques européens de haut rang montre à quel point ils craignent que si un même vote était proposé dans leur pays, le résultat pourrait être le même, selon Le Temps. Plusieurs leaders populistes, comme le néerlandais Geert Wilders, réclament d'ailleurs à leur tour un referundim sur le sujet.

[Lire l'article complet sur Le Temps]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Le minaret de Serrières, à l'Ouest de Neuchâtel, Suisse. Charles Bösiger/Wikimedia Creative Commons

Newsletters

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Attention, un Trump peut en cacher un autre

Dernière ligne droite avant l'investiture de Joe Biden, ce 20 janvier, à Washington. Une investiture à laquelle Donald Trump, en bon perdant, ne se rendra pas. Le 45e président des États-Unis a enfin admis sa défaite, dans les mots et dans les...

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

À Bali, les singes voleurs savent reconnaître les objets de valeur

Au temple d'Uluwatu, les macaques ont mis au point un système de troc pour que les touristes leur donnent à manger.

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Les chiottes les plus chères du mandat Trump

Parce que le service de sécurité chargé d'assurer la protection d'Ivanka Trump n'avait pas accès à ses toilettes, les contribuables américains ont déboursé 3.000 dollars par mois pour que les agents puissent se soulager.

Newsletters