Tech & internetCulture

Le dictionnaire de référence américain est entré en résistance contre Trump

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 09.02.2017 à 10 h 30

Repéré sur Buzzfeed, CNN

Le compte Twitter du Merriam-Webster multiplie subtilement les piques contre le président.

Le dictionnaire Merriam Webster dans une librairie de l'Illinois en 2003. TIM BOYLE/AFP.

Le dictionnaire Merriam Webster dans une librairie de l'Illinois en 2003. TIM BOYLE/AFP.

La première édition du dictionnaire Webster's date de 1806, et à l'époque, il s'agissait du premier dictionnaire d'anglais américain. Depuis, le Merriam-Webster est le dictionnaire de référence aux Etats-Unis, mais cet ouvrage historique a également su s'adapter à l'ère des réseaux sociaux, particulièrement depuis la campagne et l'élection de Donald Trump.

Le chef de l'État américain, qui est connu pour son vocabulaire limité et sa grammaire approximative, est devenu la cible idéale du compte Twitter @MerriamWebster, géré par une jeune journaliste. Lorsqu'en décembre, il a tweeté «unpresidented», un mot qui n'existe pas, au lieu d'«unprecedented», qui veut dire «sans précédent», @MerriamWebster a tweeté:

«Bonjour! Le #MotDuJour n'est pas "unpresidented". On ne connaît pas ce mot. C'est une nouveauté.»

À la place, ils ont choisi «huh» comme mot du jour, une interjection qui veut dire «hein?» ou «quoi?» pour exprimer la surprise et la confusion.

«Un fait est quelque chose qui existe»

Peu après l'élection de Trump, @MerriamWebster a spécifié que parmi les mots les plus recherchés sur leur site, il y avait «misogynie» et«fascisme», façon de souligner les inquiétudes des Américains concernant le nouveau président:

Cette stratégie a permis au dictionnaire d'être retweeté des dizaines de milliers de fois, et d'être mentionné un peu partout dans les médias, ce qui n'était pas évident pour un dictionnaire.

Le compte @MerriamWebster a atteint un pic de popularité lorsque Kellyanne Conway, la conseillère du président, a défendu un mensonge du porte-parole de Trump en disant qu'il s'agissait de «faits alternatifs».

Le dictionnaire a rapidement rétorqué via Twitter:

«*en chuchotant dans le vide*, dans l'usage contemporain, un fait est compris comme étant quelque chose qui existe.»

Interviewé par Buzzfeed, l'éditeur du dictionnaire explique ainsi le sens de leurs critiques subtiles:

«Lorsqu'une personnalité publique utilise la langue d'une manière remarquable et que les médias en parlent, il est légitime pour nous de parler du mot en lui-même et des mots que les gens cherchent en ligne sans que cela soit considéré comme politique.» 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte