Tech & internetMonde

Quand une pub Google active les enceintes intelligentes chez ceux qui la regardent

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 07.02.2017 à 16 h 46

Repéré sur The Daily Dot, The Verge

«Ok Google. Passe du Nickelback.»

Google Home / Google.

Google Home / Google.

Au-delà du match fou entre les Falcons d'Atlanta et les Patriots de New England, ce sont les publicités qui ont fait parler d'elles ce dimanche à l'occasion du Super Bowl. Il faut dire qu'à environ cinq millions de dollars les trente secondes, en moyenne, il vaut mieux réussir à accrocher les spectateurs. Ou à défaut des spectateurs à leurs objets connectés.

The Daily Dot raconte que lors d'une coupure publicitaire, avant le début du match, le Google a diffusé une publicité où l'on peut voir des familles rentrer chez elles, ou accueillir des gens, passer un bon moment auprès de leurs proches, et s'adresser à leurs enceintes connectées pour leur demander d'allumer ou éteindre la lumière, mettre de la musique ou lui demander le son que fait une baleine. Et à chaque fois, quelqu'un prononce les mots «Ok Google», avant d'effectuer sa demande.


Le problème, raconte le journaliste de The Verge, c'est que son Google Home, a cru que la publicité s'adressait à lui.

«C'est alors que mon Google Home s'est redressé, un peu perdu. “Désolé”, s'est-il excusé. “Il y a eu une erreur.” J'ai ri, parce que ce n'était pas censé se produire. Je n'étais pas le seul.»

Trolling is coming

En effet, des dizaines de tweets montrent que les enceintes connectées ont cru qu'on s'adressait à elles.

Ce n'est pas la première fois que des objets connectés se font activer par erreur (sans parler des objets connectés qui communiquent entre eux). En mars dernier, une radio américaine activait les assistants vocaux de plusieurs Américains après avoir dit «Alexa» dans un de ses reportages. L'Amazon Echo a également commencé à commander des maisons de poupée après avoir avoir entendu son nom dans un journal télévisé. Et tout cela laisse présager du trolling de très bonne qualité, annonce The Verge:

«À un moment, un scénariste entreprenant, ou un enfoiré de la pub va placer un “Ok Google” à la télé et va forcer tout le monde à écouter du Nickelback. Je vous le dis. Il y a un énorme trolling en attente de se produire.»

Alors, avant que cela ne vous arrive, suivez les conseils de Wired pour empêcher votre objet connecté de répondre à votre télé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte