Monde / Culture

Kanye West est-il en train de se retourner contre Donald Trump?

Temps de lecture : 2 min

Le rappeur a supprimé tous les tweets qui justifiaient sa rencontre avec le président américain, et produit une chanson appelant à sa destitution.

Kanye West 19 | Super 45 | Música Independiente via Flickr CC License by
Kanye West 19 | Super 45 | Música Independiente via Flickr CC License by

CNN a réussi, en remontant les tweets de Kanye West, à constater que ce dernier avait supprimé toutes ses déclarations à propos de sa rencontre avec Trump.

Le rappeur avait été vu aux cotés du nouveau président américain mi-décembre, et avait par conséquent fait face à de nombreuses critiques. Aussi s’était-il défendu sur Twitter, comme à son habitude, et avait-il affirmé qu’il souhaitait rencontrer Trump pour «discuter de problèmes liés au multiculturalisme».

Capture d'écran du compte Twitter de Kanye West, par CNN

Une rencontre controversée

Il avait ensuite ajouté que ces problèmes incluaient également «les intimidations, le soutien aux professeurs, la modernisation des parcours scolaires et les violences à Chicago».

Capture d'écran du compte de Kanye West, par CNN

Et pour terminer, affirmait combien il était «important d’avoir une ligne directe avec le futur président», afin de faire changer les choses. Un comportement qui lui avait été reproché de toute part, même du côté de ses amis et collaborateurs. John Legend, un rappeur signé sur son label, l’accusait par exemple de faire sa publicité grâce au nouveau président américain, chez Clique:

Retournement de situation

Les tweets ont, depuis, été supprimés. On ne connaît pas la cause de ce retournement de situation, mais peut être que la politique menée par Trump depuis son arrivée à la Maison-Blanche le 20 janvier dernier n’y est pas étrangère. En tous les cas, le rappeur a habitué ses fans à ce genre de changement d’opinion et aux déclarations contradictoires. Il affirmait en novembre dernier, lors d’un concert après l'élection où il a choqué en disant qu'il aurait pu donner sa voix à Trump:

«Je vous ai tous dit que je ne voterai pas, pas vrai? Si je l'avais fait, j'aurais voté pour Trump.»

Tandis que la semaine dernière, il produisait «Propaganda», un hymne anti-Trump pour son protégé King Myest:

Ce dernier a affirmé ce 6 février sur son compte Twitter avoir parlé à Kanye West et lui avoir dit qu'il devait «être le premier à se lever contre Donald Trump». Avant d'ajouter: «il n'y a pas de coïncidence»; et que lui et West avaient tous les deux décidé: «puisque la destitution est possible, pourquoi ne pas appeler à la destitution, au moment où le monde en a le plus besoin?»

Kanye West a toujours estimé avoir un rôle politique à jouer. En 2005, le musicien accusait publiquement George W. Bush de ne pas se soucier de la cause des noirs américains; et dix ans après, déclarait qu’il souhaitait se présenter à l’élection présidentielle de 2020.

Slate.fr

Newsletters

Quand le Canada était antisémite

Quand le Canada était antisémite

[Blog You Will Never Hate Alone] Le 7 novembre, Justin Trudeau s'est solennellement excusé pour l'attitude de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale. Notamment visé, le refus par les autorités de l'époque de laisser entrer des juifs fuyant le nazisme.

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

Le lobby américain des armes est furieux qu'une association de médecins demande une plus grande régulation des armes à feu.

Guerre tiède

Guerre tiède

Newsletters