Science & santé

Les cas de chiens sous cannabis sont en hausse (et il n'y a pas de quoi en rire)

Repéré par Xavier Ridel, mis à jour le 04.02.2017 à 9 h 29

Repéré sur New York Times

Ils ne supportent pas le THC et pourtant, de plus en plus de vétérinaires observent une croissance des cas d'intoxication.

Crazy Dog | Victor Trovo Afonso via Flickr CC License by

Crazy Dog | Victor Trovo Afonso via Flickr CC License by

Contrairement aux chats, les chiens ne supportent pas le cannabis. C’est un article –très sérieux– du New York Times qui l’affirme, à grand renfort d’exemples en tout genre. Il faut dire que l’idée est plutôt absurde. Pourtant, les cas de canidés sous weed ne cessent de croître.

D’après le centre anti-poison de l'ASCPA, le nombre d’animaux ayant consommé de la marijuana a augmenté de 144%, de 2010 à 2015, tandis que l’Animal Medical Center annonce qu’il traite plusieurs cas par semaine. Les accidents ne sont pas rares, puisque d’après le Dr Levitzke, «les chiens mettent n’importe quoi dans leur bouche». Ce alors, ajoute-t-il, que «vous ne verrez jamais un chat le faire, parce qu’ils sont plus intelligents». Les amateurs de félin apprécieront.


En tous les cas, les maîtres qui retrouvent leur animal dans un état bizarre en rentrant du travail ou se levant ne se font pas rares. Un matin, Betsy Gotbaum, ancienne avocate new-yorkaise, tombe face-à-face avec son caniche:

«Il ne mangeait pas, ne buvait pas, sa tête oscillait d’avant en arrière. […] Nous avions peur que ce soit quelque chose de neurologique.»

Les tests du vétérinaire concluront plus tard que le chien a en des résidus marijuana sur ses pattes. Une autre fois, une vétérinaire revient chez elle et trouve son cairn terrier, Bella, allongé dans son urine, tremblant et effrayé. Pas besoin de chercher très loin pour essayer de savoir ce qui s’est passé: l’emballage d’un chocolat blanc à la weed, acheté un peu plus tôt, se trouve juste à coté de l’animal.

Maîtres rigolards… ou honteux

Fort heureusement, les effets ne durent pas indéfiniment. L’intoxication à la marijuana se traite ainsi assez facilement, grâce à une série de traitements décrits à cette adresse. Les médecins ne savent en revanche pas ce qui provoque les troubles des chiens. L’ingrédient psychoactif de la drogue, le THC, serait en cause, mais rien n’est sûr. Certains médicaments à base de cannabis existent pour les animaux et servent à guérir les douleurs de ces derniers ou à leur redonner de l’appétit. Ils ne contiennent pratiquement pas de THC.

Du coté des maîtres, ces derniers sont parfois trop hilares pour se rendre compte de la situation. Le docteur Levitzke déclare au New York Times:

«Des propriétaires viennent et se rendent compte de la gravité de la situation, mais comme ils sont un peu défoncés, ils pensent que c’est le truc le plus drôle du monde et n’arrêtent pas de rire dans la salle d’examen. Pour le pauvre chien, ce n’est pas très marrant.»

Face au médecin, d’autres, trop honteux ou trop anxieux, ont du mal à reconnaître l’origine du mal qui touche leur animal de compagnie. Une chose qui a frappé le Dr. Levitzke:

«Je leur dis: “Hé, je ne suis pas la police, je m’en fiche, ça va juste m’aider à diagnostiquer votre chien un peu plus vite.”.» 

Une chose est en tout cas certaine ; évitez de faire fumer du cannabis à votre chien pour le filmer ensuite. La chose est sans doute assez drôle sur le moment, le compteur de vues sur YouTube explose, mais après coup, c’est très gênant:

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte