Santé / Boire & manger

D'ici 2035, le nombre de cancers augmentera six fois plus vite chez les femmes

Temps de lecture : 2 min

Ce sont les nouvelles prévisions pour le Royaume-Uni. Principale cause? La hausse de l'obésité.

cancer cell 2.tif | MichianaSTEM via Flickr CC License by
cancer cell 2.tif | MichianaSTEM via Flickr CC License by

D'après le Guardian, des experts prévoient que le nombre de cancers se développera six fois plus vite chez les femmes que chez les hommes, d’ici une vingtaine d'années. Le chiffre serait dû au nombre, croissant, de personnes en surpoids dans le monde. Or, certains cancers liés à l'obésité, comme celui des ovaires, ne concernent que le femmes.

Les chiffres donnés par le Cancer Research UK estiment une augmentation de 0,5% de cas chez les hommes et de 3% chez les femmes. Ainsi, l'institut prévoit qu'au Royaume-Uni, 4,5 millions de femmes et 4,8 millions d’hommes seront diagnostiqués d’un cancer en 2035.

Sir Harpal Kumar, chef exécutif du Cancer Research UK, reste néanmoins optimiste:

«Les traitements contre le cancer sont au cœur de la recherche. (…) Avec plus d’investissements, nous espérons faire de grands progrès d’ici là pour diagnostiquer la maladie plus tôt et mieux la traiter afin que trois personnes diagnostiquées sur quatre survivent à leur maladie.»

Les autres causes de la hausse du nombre de cancers seraient le manque d’exercice ainsi que la consommation d’alcool, de tabac et de nourriture grasse. De mauvaises habitudes qui, chez les femmes, accroissent les risques de cancers du sein. Le nombre de cas devraient ainsi passer toujours au Royaume-Uni de 54.800 en 2014 à 71.000 en 2035, d’après le Telegraph. Plus de 8 millions de personnes meurent du cancer chaque année dans le monde.

Slate.fr

Newsletters

Comment le corps humain gère-t-il un vol d'avion de vingt heures?

Comment le corps humain gère-t-il un vol d'avion de vingt heures?

Des scientifiques vont l'observer pour la première fois.

La santé mentale est aussi un facteur dans le choix d'avoir ou non des enfants

La santé mentale est aussi un facteur dans le choix d'avoir ou non des enfants

Pour les «childfree» qui invoquent des raisons d'ordre psychologique, c'est la double peine: aux injonctions de procréer s'ajoute le tabou des troubles mentaux.

Trop de femmes ont honte des pertes blanches au fond de leur culotte

Trop de femmes ont honte des pertes blanches au fond de leur culotte

Nombreuses sont celles qui, dans un contexte sexuel, vont tout faire pour cacher les sécrétions qui tapissent leurs sous-vêtements. Ce geste n'est pas sans conséquence.

Newsletters