Pour Benoit Hamon, le directeur du pôle emploi est une «canaille»

Slate.fr, mis à jour le 28.11.2009 à 16 h 05

Benoit Hamon, le porte-parole du PS, a de nouveau dérapé. Il a qualifié vendredi 27 novembre Christian Charpy, le directeur de Pôle emploi, de «canaille». Ce dernier se réserve le droit de porter plainte pour diffamation.

A l'origine de l'algarade, la hausse du chômage. Relativement modérée depuis cinq mois en France, elle s'est brutalement accentuée en octobre avec 52.400 demandeurs d'emplois supplémentaires en catégorie A, soit 2.627.300 en métropole.

Au lendemain de la publication de ces chiffres, Benoit Hamon a affirmé que plusieurs organismes de statistique considéraient qu'en France «près de 17% de la population active est sans emploi». «Ce sont les vrais chiffres», a-t-il expliqué sur RTL. Si la communication de Pôle emploi se concentre sur 2.600.000 personnes, a-t-il ajouté, «on oublie tous les autres, ceux qui sont en formation, ceux qui sont en stage, ceux qui ont travaillé un jour dans le mois et qui ne sont pas comptabilisés».

Le porte-parole du Parti Socialiste affirme «qu'il y a manipulation des statistiques. Pourquoi il y a manipulation des statistiques? Pour faire croire qu'en France ça va mieux qu'ailleurs et que la crise sociale n'a pas la même ampleur qu'ailleurs... Je trouve ça malhonnête de la part des responsables du Pôle emploi, comme c'est malhonnête de la part du secrétaire d'Etat à l'Emploi, de la ministre de l'Economie et des Finances et de l'ensemble du gouvernement», a-t-il déclaré.

Sur RMC et BFM-TV, le responsable socialiste a ensuite été plus loin dans les accusations: «Moi, je dis que le directeur de Pôle emploi est une canaille de continuer à procéder ainsi, de tordre les statistiques».

Interrogé à son tour sur RTL, Christian Charpy a estimé que Benoît Hamon aurait été «mieux inspiré, une fois de plus, de réfléchir avant de parler.» Pour le directeur de Pôle emploi, les personnes qui ne sont pas au chômage à temps plein et qui cherchent un travail ou sont sur le marché «sont comptabilisées et sont présentes dans les communiqués de presse.»

Il a souligné que les médias reprenaient le plus souvent la catégorie A, qui en l'occurrence fait état de 2,6 millions de demandeurs d'emploi, mais que ses services donnaient aussi les catégories B et C. En comprenant les départements d'outre-mer, le nombre des demandeurs d'emplois en catégories A, B, C dépasse le cap des quatre millions de chômeurs dans le dernier communiqué de Pôle emploi.

«Il n'y a aucune volonté de truquer, de manipuler et c'est vraiment de la démagogie de raconter des choses comme ça... L'insulte, cela n'a pas beaucoup d'importance, mais la diffamation sur l'ensemble des agents de Pôle emploi qui font sérieusement leur travail, c'est totalement inadmissible», a-t-il conclu.

[Lire l'article complet sur Libération]

Lire également: Les errements sans fin du PS et Pour Martine Aubry, l'affaire Mitterrand est terminée.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Benoit Hamon  Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte