Monde

Les conflits entre collègues ont aussi du bon pour l'entreprise

Temps de lecture : 2 min

Au sein d'une équipe, ils permettraient d'avancer et d'éviter les idées toutes faites.

The Temp | Sonny Abesamis via Flickr CC License by
The Temp | Sonny Abesamis via Flickr CC License by

On passe tellement de temps avec ses collègues que pour beaucoup il est important d'éviter les conflits au travail. D'une part, parce qu'il est agréable de travailler dans une bonne ambiance, puis on ne sait jamais qui pourra être un jour promu. Pourtant, les disputes entre collègues peuvent finalement s’avérer productives. C’est en tout cas ce qu’affirme Liane Davey, auteure de plusieurs livres sur les meilleures manières de se comporter au travail. Elle déclare ainsi au Harvard Business Review, relayée par le New York Mag:

«Les conflits productifs créent de la valeur. Si vous évitez les désaccords, vous laisserez de fausses hypothèses invérifiées.»

Avoir plusieurs avis divergents au sein d’une équipe est une force. Il ne faut ainsi pas empêcher les personnalités différentes de s’exprimer, sous peine de tourner en rond. Ceux que l'on nomme «avocats du diable» ont aussi un rôle très important à jouer, puisqu'ils permettent d'éviter les lieux communs et les évidences. En partant de ce postulat, les conflits semblent inévitables.

Il faut également prendre en compte les personnes faisant partie d’une minorité:

«Les personnalités au point de vue minoritaire devraient avoir la responsabilité de s’exprimer, si les idées de l’équipe commencent à être inégales.»

Les leaders doivent donc laisser place aux idées divergentes, et nommer explicitement les bons comportements à adopter; puisqu’il vaut mieux s’exprimer à haute voix et risquer la dispute plutôt que de s’asseoir et ruminer ses idées.

Slate.fr

Newsletters

Quand le Canada était antisémite

Quand le Canada était antisémite

[Blog You Will Never Hate Alone] Le 7 novembre, Justin Trudeau s'est solennellement excusé pour l'attitude de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale. Notamment visé, le refus par les autorités de l'époque de laisser entrer des juifs fuyant le nazisme.

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

Le lobby américain des armes est furieux qu'une association de médecins demande une plus grande régulation des armes à feu.

Guerre tiède

Guerre tiède

Newsletters