Science & santéBoire & manger

Aux États-Unis, la consommation de boissons sucrées reste trop élevée

Repéré par Lucie de la Héronnière, mis à jour le 02.02.2017 à 10 h 53

Repéré sur Modern Farmer, Washington Post

Les Américains boivent encore beaucoup de sodas, jus de fruits, smoothies, et autres boissons très sucrées.

Soda | Mike Mozart via Flickr CC License by

Soda | Mike Mozart via Flickr CC License by

Aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) viennent de publier des documents «soulignant l’amour du pays pour les boissons sucrées», rapporte Modern Farmer. Depuis la dernière étude comparable, datant de 2009-2010, et malgré une légère baisse de la consommation de sodas, le nombre moyen de calories ingérées quotidiennement via des boissons sucrées a presque stagné, à un niveau encore bien au-dessus des recommandations nutritionnelles.

Ainsi, un mouvement de diminution entamé à la fin des années 1990 a été assez vite stoppé. En 1999-2000, un adulte moyen buvait 196 calories de boissons sucrées par jour. Ce chiffre était descendu à 151 calories en 2009-2010. Sur la période de 2011 à 2014, cet apport calorique n’a que très légèrement baissé, passant à 145 calories. C’est pareil pour les enfants: 223 calories de boissons sucrées par jour en 1999, 155 calories en 2009, et une stagnation à 143 calories par la suite.

Inquiétudes

D’après le Washington Post, cela s’explique entre autres par l’augmentation, entre 2011 et 2016, des ventes de boissons qui ne sont pas classées comme des sodas, mais qui sont très sucrées quand même: les boissons énergisantes (de type Red Bull), les boissons «pour les sportifs» (comme Gatorade par exemple), les eaux aromatisées, les thés et cafés (chez Starbucks, certaines boissons chaudes sont ainsi particulièrement sucrées), les jus de fruits et autres smoothies. La perception de ces boissons comme étant plus «saines» est en cause. D’ailleurs, les géants du soda comme Coca et Pepsi se sont allègrement diversifiés vers des breuvages ayant une meilleure image que les sodas…

Autre explication envisagée, la baisse initiale de la consommation de boissons sucrées serait venue d’Américains particulièrement réceptifs aux changements de comportement alimentaire… Et l’évolution serait désormais plus lente pour les autres.

Suite à ces nouveaux résultats, l’inquiétude concerne notamment les enfants. L’American Heart Association (une association qui fait de la prévention contre les risques cardiovasculaires) recommande aux enfants de ne pas dépasser 100 calories par jour de boissons sucrées. Mais d’après ces derniers résultats, 20% des enfants boivent deux sodas par jour, et 10% en boivent trois ou plus. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte