FranceLife

L'homosexualité victime de cyber-censure en France

Slate.fr, mis à jour le 27.11.2009 à 16 h 59

Impossible pour les employés d'EDF, de France Télécom, de la SNCF ou pour les utilisateurs du wifi dans certains lieux publics d'accéder à certains sites gays ou lesbiens d'information: attention, «contenu pour adultes» ou «blasphématoire». Ces sites ne sont pas autorisés

Exemple: dans une médiathèque de la Mairie de Paris, Yagg est inaccessible. Une constatation vérifiée auprès de Michel Trentadue, adjoint au directeur des systèmes et technologies à la Mairie de Paris: «notre politique de filtrage est en adéquation avec le code pénal interdisant toute diffusion de messages à caractère violent ou pornographique». La catégorisation est pour le moins arbitraire: le site de Têtu est accessible dans des lieux ou Yagg ne l'est pas, et inversement. Mais l'amalgame entre pornographie et homosexualité reste fréquent.

Lire l'article complet sur Yagg.com

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Fickr, Gaypride
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte